Choisissez votre langue
Publié dans actualités

160 ans après sa création, l’opéra « Arshak II » écrit par Tigran Tchouhadjian a été joué sur la scène arménienne au Théâtre et opéra national d’Erévan

Par TheArmTimes

160 ans après sa création, l'opéra « Arshak II » de Tigran Tchouhadjian a résonné sur la scène arménienne au Théâtre d'opéra national d'Erevan


Un moment historique pour l'opéra arménien


Le 14 février 2023, le Théâtre d'opéra national d'Erevan a accueilli le premier opéra de Tigran Tchouhadjian, « Arshak II », lors d'une première représentation qui a marqué un tournant dans l'histoire de l'opéra arménien. Pour l'occasion, Anna Hakobyan, l'épouse du Premier ministre de la République d'Arménie, était présente.


L'opéra « Arshak II », une œuvre majeure


« Arshak II » est le premier opéra achevé par Tigran Tchouhadjian, figure éminente de la musique arménienne. Composé en 1868, il n'avait jamais été présenté dans son intégralité en langue arménienne. La représentation au Théâtre d'opéra national d'Erevan a donc constitué une première historique.


Une interprétation de haut vol


L'opéra « Arshak II » a été interprété par les artistes, la chorale et l'orchestre du Théâtre d'opéra national d'Erevan, sous la direction musicale de Donato Renzetti et la mise en scène de Jean-Roman Vesperini. L'excellence de l'interprétation a profondément touché le public.


La langue italienne, le socle de l'opéra


Bien que Tigran Tchouhadjian ait composé « Arshak II » en italien, langue traditionnellement associée à l'opéra, le texte original a été recréé en arménien par le compositeur et musicologue John Sargsyan. Cette initiative a permis de rendre accessible cette œuvre majeure au public arménien et international.


Un soutien institutionnel


La représentation de « Arshak II » a bénéficié du soutien financier du ministère arménien de l'Éducation et de la Culture. Cet appui témoigne de l'importance accordée à la préservation et à la promotion du patrimoine culturel arménien.


Une collaboration internationale


La réalisation de ce projet d'envergure a nécessité la collaboration d'acteurs internationaux, notamment l'imprésario italien Ettore Valantieri. Cette coopération a permis d'apporter une expertise et des moyens techniques de pointe à la production.


Une reconnaissance internationale


La première de « Arshak II » a suscité un vif intérêt dans le milieu musical international. La qualité de l'interprétation et la valeur historique de l'opéra ont été saluées par la critique.


L'opéra arménien, un rayonnement mondial


La représentation de « Arshak II » a non seulement ravivé l'intérêt pour l'opéra arménien, mais a également contribué à son rayonnement à l'échelle mondiale. Cette œuvre magistrale est désormais reconnue comme un joyau du patrimoine culturel arménien.


Conclusion


La première de « Arshak II » au Théâtre d'opéra national d'Erevan a été un moment historique pour l'opéra arménien. Cette représentation a permis de redécouvrir une œuvre majeure de Tigran Tchouhadjian, interprétée avec brio par des artistes talentueux. Elle a également témoigné de la vitalité et du rayonnement de la culture arménienne sur la scène internationale.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...