Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Beglaryan : les autorités arméniennes pourraient abandonner les plaintes contre l'Azerbaïdjan s'il n'y a pas de résistance

Par TheArmTimes

Beglaryan : Les autorités arméniennes pourraient abandonner les plaintes contre l'Azerbaïdjan s'il n'y a pas de résistance


Introduction


Les autorités arméniennes envisagent d'abandonner leurs plaintes contre l'Azerbaïdjan en l'absence d'une résistance publique significative. Cette décision a suscité des inquiétudes parmi les experts, qui estiment qu'elle affaiblirait la position de l'Arménie dans le conflit en cours.


Les concessions arméniennes


Selon l'ancien ministre d'État de l'Artsakh, Artak Beglaryan, les autorités arméniennes ont fait des concessions répétées à l'Azerbaïdjan sans obtenir de contreparties. Il cite le conflit de l'Artsakh comme exemple, soulignant que l'Arménie a abandonné des territoires sans tirer les leçons de ses erreurs passées.


L'abandon des plaintes


Beglaryan estime que l'abandon des plaintes contre l'Azerbaïdjan enverrait un signal erroné et encouragerait Bakou à poursuivre sa politique d'occupation contre l'Arménie. Il soutient que l'absence de poursuites créerait un climat d'impunité et permettrait à l'Azerbaïdjan de commettre de nouveaux crimes.


Les poursuites existantes


L'Arménie a déjà engagé des poursuites contre l'Azerbaïdjan devant la Cour interaméricaine des Nations Unies et la CEDH. Selon Beglaryan, ces poursuites ont de solides fondements juridiques et factuels. Il estime qu'il existe des possibilités d'engager de nouvelles poursuites.


Les plaintes azerbaïdjanaises


Beglaryan souligne que les plaintes de l'Azerbaïdjan sont infondées et visent à servir de sujets de négociation politique. Il estime que Bakou a utilisé ces plaintes pour obtenir des concessions de l'Arménie.


La résistance publique


La résistance publique à la décision d'abandonner les plaintes est considérée comme cruciale. Beglaryan exhorte la population arménienne à se mobiliser et à faire pression sur les autorités pour qu'elles maintiennent leurs poursuites contre l'Azerbaïdjan.


Les conséquences d'un abandon


L'abandon des plaintes contre l'Azerbaïdjan aurait de graves conséquences pour l'Arménie. Cela affaiblirait sa position dans le conflit, encouragerait l'agression azerbaïdjanaise et créerait un climat d'impunité.


Le rôle de la communauté internationale


La communauté internationale a un rôle à jouer dans la prévention de l'abandon des plaintes arméniennes. Elle devrait soutenir l'Arménie dans ses efforts pour obtenir justice pour les crimes commis contre son peuple.


Conclusion


La décision d'abandonner les plaintes contre l'Azerbaïdjan serait un grave revers pour l'Arménie. Elle affaiblirait sa position dans le conflit, encouragerait l'agression azerbaïdjanaise et créerait un climat d'impunité. La résistance publique et le soutien de la communauté internationale sont essentiels pour empêcher cette décision et garantir que l'Arménie puisse obtenir justice pour les crimes commis contre son peuple.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...