Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Des archéologues découvrent un ancien rouge à lèvres en Iran

Par TheArmTimes

Des archéologues découvrent un ancien rouge à lèvres en Iran


Dans une découverte archéologique remarquable, des scientifiques ont exhumé un petit flacon de pierre dans le sud-est de l'Iran, contenant un produit cosmétique rouge utilisé comme rouge à lèvres il y a près de 4 000 ans. Cette trouvaille exceptionnelle, rapportée par CNN, éclaire les pratiques cosmétiques de nos ancêtres lointains.


Analyse microscopique et spectroscopique


L'échantillon, soumis à une analyse microscopique et spectroscopique, a révélé une composition étonnante. Plus de 80 % du contenu était constitué d'hématite, l'oxyde de fer conférant une pigmentation rouge vif. Les minéraux manganite et braunite, connus pour leurs nuances sombres, complétaient le mélange.


Composés organiques et minéraux


L'analyse a également détecté d'autres minéraux, ainsi que des traces de substances cireuses d'origine végétale et organique. Ces composés suggèrent que le cosmétique était probablement mélangé à des substances végétales pour améliorer sa texture ou son adhérence.


Utilisation probable : rouge à lèvres


Bien que l'utilisation exacte du cosmétique ne puisse être confirmée, les archéologues supposent fortement qu'il servait de rouge à lèvres. La couleur rouge intense, la texture homogène et la forme pratique du flacon soutiennent cette hypothèse.


Première preuve scientifique de l'utilisation du rouge à lèvres


Les chercheurs soulignent que cette découverte constitue "probablement le premier" témoignage scientifique de l'utilisation du rouge à lèvres par nos ancêtres. Les analyses approfondies ont permis d'identifier les composants exacts et d'élucider son application cosmétique.


Importance culturelle et historique


Outre son importance archéologique, cette trouvaille offre un éclairage précieux sur les pratiques culturelles et les normes esthétiques des anciens peuples iraniens. Le rouge à lèvres, symbole de beauté et d'ornementation, jouait probablement un rôle social et culturel significatif.


Potentiel utilisation médicinale


Les archéologues notent également que le rouge à lèvres pouvait également avoir des propriétés médicinales. L'hématite, en particulier, possède des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires, suggérant une utilisation potentielle pour soigner les plaies ou protéger la peau des éléments.


Autres utilisations possibles


Bien que le rouge à lèvres soit l'utilisation la plus probable, les archéologues n'excluent pas d'autres possibilités, telles que le fard à joues ou le colorant pour les yeux. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour élucider pleinement la fonction précise du cosmétique.


Témoin du raffinement de l'Antiquité


Cette découverte témoigne du raffinement et de l'ingéniosité des anciens peuples. L'utilisation de minéraux et de composés organiques pour créer des produits cosmétiques sophistiqués illustre leur souci du détail et leur désir d'embellissement.


Conclusion


La découverte d'un rouge à lèvres de 4 000 ans en Iran apporte des connaissances inestimables sur les pratiques cosmétiques, les normes esthétiques et la sophistication culturelle de nos ancêtres. Cette trouvaille exceptionnelle ouvre de nouvelles avenues de recherche sur les secrets de beauté et les traditions culturelles des époques passées.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...