Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Des bateaux anciens construits avec des « techniques de construction avancées » découverts dans un lac italien

Par TheArmTimes

Bateaux antiques édifiés avec des « techniques de construction avancées » dénichés dans un lac italien


L'exploration du fond du lac de Bracciano en Italie, dans l'établissement préhistorique submergé de La Marmotta, a révélé une surprenante découverte archéologique. Durant les fouilles en cours, cinq pirogues datant d'environ 7 000 années ont été mises au jour sous les eaux de cette étendue lacustre.


Cette épatante découverte a été consignée par les archéologues dans la revue PLOS One.


L'analyse au radiocarbone a montré que ces embarcations étaient façonnées à partir d'aulne, de hêtre européen, de chêne et de peuplier entre 5 700 et 5 100 avant J.-C.


Ces esquifs constituent les navires les plus anciens jamais exhumés dans la région méditerranéenne. Les deux plus imposantes trouvailles mesurent près de 11 mètres de longueur et 1,2 mètre de largeur.


Les archéologues estiment qu'en raison de l'aisance d'accès au littoral tyrrhénien par le fleuve Arrone, ces bateaux étaient susceptibles d'être utilisés pour le commerce.


Par ailleurs, les archéologues ont constaté que les anciens constructeurs de bateaux appliquaient des techniques de construction avancées pour fabriquer ces embarcations. Ces pirogues étaient élaborées avec des « renforts transversaux », renforçant la robustesse de la coque. De plus, ces bateaux étaient munis de voiles ou de supports mobiles.


Construction méticuleuse et assemblages complexes


L'examen approfondi des pirogues a révélé l'emploi de techniques d'assemblage astucieuses. Les planches étaient assemblées à l'aide de clous en bois et de ligatures en fibre végétale. Les archéologues ont mis en évidence l'utilisation de joints à feuillure et à rainure, améliorant l'étanchéité des embarcations.


Complexité structurelle et adaptations techniques


Les pirogues présentaient des configurations structurelles complexes. Les plus grandes possédaient des membrures et des traverses renforçant considérablement la stabilité et la résistance à la déformation. Ces adaptations techniques témoignent de la connaissance approfondie des constructeurs navals de cette époque.


Techniques de propulsion et navigation


Les arqueologues ont découvert des traces de mâts et de pagaies, suggérant que ces pirogues pouvaient naviguer à la voile et à la rame. L'emplacement de ces bateaux, à proximité des côtes, indique qu'ils étaient probablement utilisés pour la pêche, le transport et le commerce.


Importance archéologique et historique


La découverte de ces antiques bateaux fournit des informations inédites sur les compétences techniques et les pratiques de navigation des anciennes populations méditerranéennes. Elle éclaire sur les interactions entre les communautés côtières et l'environnement lacustre, ainsi que sur les échanges commerciaux et culturels au sein de cette région à l'aube de l'histoire.


Conclusion


Les pirogues exhumées du lac de Bracciano offrent un aperçu remarquable des techniques avancées de construction navale et des prouesses des constructeurs de bateaux de cette époque. Ces découvertes archéologiques enrichissent notre compréhension de l'ingéniosité humaine et de l'évolution de la navigation dans la région méditerranéenne.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...