Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Des vandales azerbaïdjanais ont pris pour cible l’Église Saint-Sauveur de Krkjan en Artsakh occupé selon monumentwatch.org

Par TheArmTimes

Les vandales azerbaïdjanais s'en prennent à l'église Saint-Sauveur de Krkjan dans l'Artsakh occupé


Introduction


Le 8 mars, la chaîne de télévision azerbaïdjanaise Ictimai a diffusé une vidéo tournée dans le quartier de Krkjan de la ville de Stepanakert, capitale de l'Artsakh occupé. Cette vidéo met en scène une église arménienne dévastée, présentés comme les vestiges d'un "monument calcaire démoli à Khankendi". Selon monumentwatch.org, une organisation de surveillance des monuments arméniens en Artsakh, il s'agit de l'église arménienne Saint-Sauveur de Krkjan, victime d'actes de vandalisme de la part de vandales azerbaïdjanais.


Une vidéo à caractère propagandiste


Cette vidéo présente des caractéristiques évidentes de propagande. Elle vise à soutenir la thèse fallacieuse selon laquelle "les Arméniens ont arménisé les églises aghvanes locales". Cette thèse n'est pas nouvelle, mais le titre de la vidéo laisse entendre une nouvelle rumeur dangereuse : les Arméniens auraient également détruit les monuments des Aghvans. Cette vidéo a également été partagée sur les réseaux sociaux azerbaïdjanais avec la légende "monuments aghvans démolis et détruits à Khankendi".


L'absence d'informations sur les ruines


La vidéo ne fournit aucune information sur les ruines présentées, ni sur le moment ou la raison de leur destruction.


L'identification des ruines


Les ruines présentées dans la vidéo sont situées dans le quartier "Krkjan" de la ville occupée de Stepanakert, dans son emplacement surélevé. Selon les documents de l'organisation arménienne de protection des monuments, l'église en ruine s'appelait Saint-Sauveur. Au XIXe siècle, les villages arméniens de Vararak, Krkjan, Pahlul, Nerkin shen, Soghomon shen et d'autres étaient situés dans les limites administratives de la ville moderne de Stepanakert, comme en témoignent les sources du XIXe siècle.


Une église arménienne ciblée par les vandales azerbaïdjanais


Le rapport de monumentwatch.org confirme que l'église arménienne Saint-Sauveur de Krkjan a été prise pour cible par des vandales azerbaïdjanais. Cette attaque constitue une violation flagrante du droit international et un acte de vandalisme culturel.


Une thèse fallacieuse


La thèse selon laquelle les Arméniens ont arménisé les églises aghvanes locales est fallacieuse. Les études historiques et archéologiques ont démontré que les églises arméniennes de l'Artsakh ont été construites par les Arméniens et reflètent leur patrimoine culturel.


Les dangers de la propagande


La vidéo diffusée par Ictimai s'inscrit dans une campagne de propagande visant à déformer l'histoire et à justifier les agressions azerbaïdjanaises contre l'Artsakh. Cette propagande constitue une menace pour la paix et la réconciliation dans la région.


La nécessité de préserver le patrimoine culturel


La préservation du patrimoine culturel est essentielle pour protéger l'identité et la mémoire des peuples. La communauté internationale doit condamner les actes de vandalisme culturel et soutenir les efforts visant à préserver le patrimoine arménien en Artsakh.


Conclusion


L'attaque vandale contre l'église Saint-Sauveur de Krkjan est un crime contre l'histoire et la culture arménienne. La vidéo diffusée par Ictimai vise à légitimer cette attaque en diffusant de fausses informations et en niant l'identité arménienne des monuments de l'Artsakh. La communauté internationale doit condamner ces actes et soutenir les efforts visant à préserver le patrimoine culturel arménien en Artsakh.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...