Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Elle évoque l’importance de la #protection du patrimoine #arménien 🇦🇲dans le #HautKarabakh.

Par TheArmTimes

La protection du patrimoine arménien au Haut-Karabakh : un enjeu majeur**


Introduction


Le Haut-Karabakh, une région contestée située entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, abrite un riche patrimoine arménien qui a été gravement endommagé ou détruit au cours des différents conflits qui ont secoué la région. La protection de ce patrimoine est donc cruciale pour préserver l'identité culturelle et historique du peuple arménien.


L'importance du patrimoine arménien dans le Haut-Karabakh


Le Haut-Karabakh possède un héritage arménien inestimable qui témoigne de l'histoire, des traditions et de la culture de la région. Parmi les sites les plus importants figurent :



  • Le monastère de Dadivank : fondé au IXe siècle, c'est l'un des plus importants monastères arméniens du Haut-Karabakh.

  • L'église de Gandzasar : construite au XIIIe siècle, elle est réputée pour ses fresques exquises et son architecture unique.

  • La forteresse de Chouchi : une ancienne fortification située sur une colline surplombant la ville de Chouchi, elle offre une vue imprenable sur les environs.


Les menaces qui pèsent sur le patrimoine arménien


Le patrimoine arménien du Haut-Karabakh est confronté à de nombreuses menaces, notamment :



  • Les conflits armés : les guerres et les affrontements entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont causé des dommages importants aux sites historiques et culturels.

  • Les pillages et le vandalisme : certains sites ont été pillés ou vandalisés par des groupes armés ou des individus malveillants.

  • La négligence et l'abandon : des années de conflit et d'instabilité ont laissé de nombreux sites en état d'abandon, les exposant aux intempéries et à la détérioration.


Le rôle des organisations internationales


Les organisations internationales jouent un rôle crucial dans la protection du patrimoine arménien du Haut-Karabakh. L'UNESCO, l'ICOMOS et d'autres organismes ont condamné les dommages causés aux sites culturels et ont appelé à leur préservation.


Les mesures de protection


Plusieurs mesures peuvent être prises pour protéger le patrimoine arménien du Haut-Karabakh :



  • Documenter et enregistrer les sites : créer des inventaires et des archives des sites culturels pour suivre leur état et identifier ceux qui sont en danger.

  • Restaurer et préserver les sites endommagés : entreprendre des travaux de restauration et de conservation pour réparer les dommages causés par les conflits ou la négligence.

  • Promouvoir l'éducation et la sensibilisation : éduquer le public sur l'importance du patrimoine arménien et sensibiliser à la nécessité de le protéger.


L'importance de la coopération


La protection du patrimoine arménien du Haut-Karabakh nécessite la coopération de toutes les parties concernées. L'Arménie, l'Azerbaïdjan, les organisations internationales et la communauté internationale doivent travailler ensemble pour assurer la préservation de ce patrimoine précieux.


Conclusion


Le patrimoine arménien du Haut-Karabakh est un trésor culturel d'une importance inestimable qui mérite d'être protégé et préservé. Les efforts conjoints des organisations internationales, des gouvernements et des individus sont essentiels pour garantir la conservation de ce patrimoine unique pour les générations futures.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...