Choisissez votre langue
Publié dans actualités

FM aux journalistes : vous serez les premiers informés quand l'Arménie envisage de postuler à l'adhésion à l'UE

Par TheArmTimes

FM aux journalistes : vous serez les premiers informés quand l'Arménie envisage de postuler à l'adhésion à l'UE


Le ministre arménien des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan, a assuré vendredi aux journalistes qu'ils seraient les premiers informés lorsque le pays envisagerait de présenter sa candidature à l'adhésion à l'Union européenne (UE).


Lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale, Mirzoyan a déclaré : "Lorsque l'Arménie aura l'intention de postuler à l'adhésion à l'UE, vous serez les premiers à en être informés."


Cette déclaration intervient dans un contexte de spéculations accrues sur les intentions de l'Arménie concernant son adhésion à l'UE, après que le président arménien Nikol Pashinyan a récemment évoqué la possibilité d'une demande d'adhésion.


Cependant, Mirzoyan a évité de répondre à des questions spécifiques sur le calendrier d'une éventuelle demande d'adhésion, affirmant qu'il avait déjà abordé ces questions dans des déclarations antérieures.


"J'ai répondu à toutes les questions possibles aujourd'hui", a-t-il indiqué. "Celles qui ont été laissées de côté, je les ai abordées il y a quelques jours, littéralement sous forme de questions. Il n'y a aucune question nouvelle."


L'Arménie entretient des relations étroites avec l'UE depuis plusieurs années et bénéficie d'un statut de Partenariat oriental, qui la lie à l'UE en matière de coopération politique et économique.


Toutefois, le pays fait également face à des défis importants, notamment le conflit en cours avec l'Azerbaïdjan sur la région contestée du Haut-Karabakh.


L'adhésion à l'UE serait considérée comme une étape majeure pour l'Arménie, car elle lui permettrait de bénéficier de nombreux avantages, notamment l'accès au marché unique, l'aide financière et la coopération politique.


Cependant, le processus d'adhésion à l'UE est long et complexe, et il est difficile de prédire quand l'Arménie pourrait devenir membre.


Premiers pas vers l'adhésion


Avant de pouvoir soumettre une demande d'adhésion à l'UE, l'Arménie doit répondre à un certain nombre de critères, notamment :



  • Stabilité politique et institutionnelle

  • Respect des droits de l'homme et de l'État de droit

  • Économie de marché fonctionnelle

  • Capacité d'assumer les obligations découlant de l'adhésion à l'UE


L'UE examine également les relations bilatérales du pays demandeur avec les États membres de l'UE et son engagement en faveur de la coopération régionale.


Une fois qu'un pays a soumis sa demande d'adhésion, la Commission européenne évalue sa candidature et formule une recommandation au Conseil de l'UE.


Le Conseil décide ensuite si les négociations d'adhésion doivent être ouvertes. Les négociations portent sur l'ensemble des domaines de la politique de l'UE et peuvent prendre plusieurs années.


Une fois les négociations terminées, le Conseil et le Parlement européen doivent approuver l'adhésion du pays candidat.


Avantages potentiels de l'adhésion à l'UE


L'adhésion à l'UE offre de nombreux avantages potentiels aux pays candidats, notamment :



  • Accès au marché unique, le plus grand marché unique au monde

  • Aide financière et investissements

  • Coopération politique et diplomatique accrue

  • Possibilité de participer à la prise de décision de l'UE


L'adhésion à l'UE peut également contribuer à renforcer la stabilité, la sécurité et la prospérité des pays candidats.


Conclusion


Le ministre arménien des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan, a assuré aux journalistes qu'ils seraient les premiers informés lorsque l'Arménie envisagerait de présenter sa candidature à l'adhésion à l'UE.


L'adhésion à l'UE est un processus long et complexe, mais elle offre également de nombreux avantages potentiels aux pays candidats.


L'Arménie doit encore répondre à un certain nombre de critères avant de pouvoir soumettre une demande d'adhésion, mais elle a fait des progrès significatifs ces dernières années.


Le pays fait face à un certain nombre de défis, notamment le conflit en cours avec l'Azerbaïdjan, mais il reste déterminé à poursuivre son rapprochement avec l'UE.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...