Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La 102e base militaire russe seule garantie de la souveraineté de l’Arménie.

Par TheArmTimes

La présence militaire russe, garante de la souveraineté arménienne


Introduction


La présence de la 102e base militaire russe en Arménie est un sujet de controverse depuis de nombreuses années. Certains affirment qu'elle est essentielle pour maintenir la sécurité et la souveraineté du pays, tandis que d'autres estiment qu'elle entrave le développement de relations indépendantes avec l'Occident. Cet article examinera le rôle de la 102e base dans la sécurité arménienne, en analysant les arguments des deux côtés du débat.


Contexte historique


La 102e base a été créée en 1995 dans le cadre d'un accord bilatéral entre la Russie et l'Arménie. La base est située à Gyumri, la deuxième plus grande ville d'Arménie. Elle abrite environ 5 000 soldats russes et est équipée d'avions de combat, de chars et d'autres équipements militaires.


Arguments en faveur de la présence russe


Les partisans de la présence russe soutiennent qu'elle joue un rôle crucial dans la défense de l'Arménie contre les menaces extérieures. L'Arménie a une frontière longue et contestée avec la Turquie, qui a un historique d'agression envers le peuple arménien. La présence russe dissuade la Turquie de s'engager dans des actions militaires contre l'Arménie.


En outre, la 102e base fournit un soutien militaire à l'Arménie en cas de conflit. Lors de la guerre du Haut-Karabakh de 2020, la Russie a déployé des forces de la 102e base pour empêcher l'Azerbaïdjan d'avancer dans le territoire arménien.


Arguments contre la présence russe


Les opposants à la présence russe soutiennent qu'elle entrave le développement de relations indépendantes de l'Arménie avec l'Occident. La Russie a été accusée d'utiliser sa présence militaire en Arménie pour faire pression sur le gouvernement arménien et pour maintenir son influence dans le pays.


En outre, certains affirment que la présence russe crée un risque de conflit avec la Turquie, qui a longtemps demandé le retrait des troupes russes d'Arménie. Une confrontation entre la Turquie et la Russie pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour l'Arménie, qui se trouve prise entre les deux puissances.


La position du gouvernement arménien


Le gouvernement arménien a adopté une position prudente sur la question de la 102e base. Le gouvernement reconnaît l'importance de la base pour la sécurité du pays, mais il souhaite également développer des relations plus étroites avec l'Occident.


Le Premier ministre arménien, Nikol Pashinyan, a déclaré que l'Arménie souhaitait coopérer avec la Russie et l'Occident pour assurer sa sécurité. Il a également déclaré que l'Arménie était ouverte à la discussion sur l'avenir de la 102e base.


Perspectives d'avenir


L'avenir de la 102e base militaire russe en Arménie est incertain. Le gouvernement arménien est confronté à la pression de la Russie et de l'Occident, et il doit trouver un moyen de concilier les intérêts des deux parties.


Il est possible que l'Arménie négocie un nouveau accord avec la Russie sur la présence de la 102e base. Un tel accord pourrait inclure une réduction du nombre de troupes russes en Arménie ou un changement dans le rôle de la base.


Une autre possibilité est que l'Arménie demande à la Russie de retirer complètement la 102e base. Une telle décision serait probablement accueillie avec satisfaction par l'Occident, mais elle pourrait aussi accroître le risque d'instabilité dans la région.


Conclusion


La présence de la 102e base militaire russe en Arménie est un sujet complexe aux implications importantes pour la sécurité et la souveraineté du pays. Le gouvernement arménien doit soigneusement évaluer tous les arguments en faveur et contre la présence russe lorsqu'il prendra une décision sur son avenir. La décision finale aura probablement un impact significatif sur les relations de l'Arménie avec la Russie, l'Occident et ses voisins régionaux.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...