Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La « compagnie aérienne nationale » arménienne perd sa licence d’exploitation

Par TheArmTimes

La compagnie aérienne nationale arménienne Fly Arna perd sa licence d'exploitation


Introduction


Fly Arna, la compagnie aérienne désignée comme "transporteur national" par le gouvernement arménien, a récemment perdu sa licence d'exploitation, se rapprochant ainsi de la liquidation. Cette décision intervient deux mois après la suspension des vols par la compagnie.


Création et objectifs initiaux de Fly Arna


Fly Arna a été fondée en juillet 2021 par Air Arabia, un transporteur basé aux Émirats arabes unis, et le Fonds des intérêts nationaux arméniens (ANIF), une agence d'État. Les autorités arméniennes espéraient que Fly Arna deviendrait la première compagnie aérienne intérieure du pays, avec une flotte de 15 avions.


Difficultés opérationnelles et financières


Malgré des investissements importants, Fly Arna n'a loué que deux avions de ligne et aurait même perdu l'un d'entre eux. La compagnie a également rencontré des difficultés financières, ce qui a entraîné l'interruption de tous ses vols le 16 janvier.


Suspension de licence


Selon la réglementation arménienne de l'aviation civile, les compagnies aériennes qui ne disposent pas d'avion doivent voir leur licence suspendue pendant six mois. La licence de Fly Arna a donc été suspendue.


Révocation de licence possible


Le vice-ministre de l'Administration territoriale et des infrastructures a déclaré que la licence de Fly Arna serait révoquée si la compagnie ne parvenait pas à acquérir au moins un avion dans les six mois.


Questions sur le soutien gouvernemental


Le gouvernement arménien est de plus en plus interrogé sur les raisons pour lesquelles Fly Arna s'est retrouvée au bord de la faillite malgré l'injection de fonds publics importants.


L'absence de grandes compagnies aériennes nationales en Arménie


Depuis la faillite du transporteur national Armavia en 2013, l'Arménie n'a plus de grandes compagnies aériennes nationales, ce qui a conduit le gouvernement à libéraliser le secteur de l'aviation du pays.


Conclusion


La perte de sa licence d'exploitation par Fly Arna met en évidence les difficultés rencontrées par les compagnies aériennes pendant la pandémie de COVID-19. Le gouvernement arménien devra faire face à des questions difficiles sur son soutien à la compagnie et sur l'avenir du secteur aérien dans le pays.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...