Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La déclaration de l’OTSC sur l’attentat terroriste de Moscou n’a pas été signée par l’Arménie

Par TheArmTimes

La déclaration de l'OTSC sur l'attentat terroriste de Moscou n'a pas été signée par l'Arménie


Introduction


L'Organisation du Traité de Sécurité Collective (OTSC), dirigée par la Russie, a condamné l'attaque terroriste perpétrée vendredi dernier contre une salle de concert à l'extérieur de Moscou. Cependant, l'Arménie, membre de l'OTSC, a refusé de signer la déclaration de l'assemblée parlementaire de l'organisation.


Refus de signer la déclaration


La porte-parole du président du Parlement arménien, Alen Simonian, a déclaré que l'Arménie avait refusé de signer la déclaration car elle avait gelé son adhésion à l'OTSC. Elle a noté que Simonian avait condamné l'attaque sur les réseaux sociaux et présenté ses condoléances à ses homologues russes pour les victimes.


Gel de l'adhésion à l'OTSC


Le gel de l'adhésion de l'Arménie à l'OTSC est le résultat d'une série de désaccords entre Erevan et Moscou. L'année dernière, le gouvernement arménien a annulé un exercice de l'OTSC en Arménie, refusé de nommer un Arménien à la tête de l'organisation et rappelé son représentant au siège de Moscou.


Raisons du gel


Selon le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, le gel de l'adhésion de l'Arménie est dû au fait que l'OTSC n'a pas honoré ses engagements envers l'Arménie. Il a accusé l'organisation de ne pas avoir pris des mesures adéquates pour protéger l'Arménie contre les agressions de l'Azerbaïdjan.


Possibilité de retrait de l'OTSC


Pachinian n'a pas exclu la possibilité que l'Arménie quitte complètement l'OTSC. Il a déclaré que l'Arménie réévaluerait son adhésion à l'organisation si ses préoccupations n'étaient pas prises en compte.


Impact sur les relations Arménie-Russie


Le refus de l'Arménie de signer la déclaration de l'OTSC et le gel de son adhésion à l'organisation sont des signes de tensions croissantes entre Erevan et Moscou. La relation Arménie-Russie a été traditionnellement étroite, mais elle a été mise à rude épreuve ces dernières années.


Préoccupations de l'OTSC


Le refus de l'Arménie de signer la déclaration de l'OTSC et le gel de son adhésion à l'organisation soulèvent des préoccupations au sein de l'organisation. L'OTSC craint que le retrait éventuel de l'Arménie n'affaiblisse l'alliance et ne compromette sa capacité à faire face aux menaces de sécurité régionales.


Réactions internationales


Le refus de l'Arménie de signer la déclaration de l'OTSC a suscité des réactions mitigées au sein de la communauté internationale. Certains pays ont exprimé leur compréhension de la position de l'Arménie, tandis que d'autres ont exprimé leur inquiétude quant à l'impact de cette décision sur la stabilité régionale.


Conclusion


Le refus de l'Arménie de signer la déclaration de l'OTSC et le gel de son adhésion à l'organisation sont des développements significatifs qui auront un impact sur les relations Arménie-Russie et sur la sécurité régionale. Il reste à voir si l'Arménie finira par quitter l'OTSC ou si les tensions actuelles pourront être résolues.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...