Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La déclaration de l’OTSC sur sa zone de responsabilité en Arménie est « incompréhensible » selon un député pro-gouvernemental

Par TheArmTimes

La Déclaration de l'OTSC sur sa Zone de Responsabilité en Arménie : Une "Absurdité" selon un Député Pro-gouvernemental


La Zone de Responsabilité de l'OTSC en Arménie : Un Sujet Contentieux


Le député Vladimir Vardanyan, chef de la commission parlementaire sur les questions juridiques de l'État pour le parti au pouvoir Contrat civil, a vivement critiqué la déclaration de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) dirigée par la Russie sur sa zone de responsabilité en Arménie.


Une Déclaration Incompréhensible


Selon M. Vardanyan, la déclaration de l'OTSC est "incompréhensible" à la lumière de la logique universelle, de la politique étrangère, des relations entre alliés et du droit international. Il estime qu'elle ne répond pas aux attentes et aux exigences de l'Arménie.


Les Frontières d'État : Une Question Délicate


M. Vardanyan souligne que les frontières d'État délimitent les territoires souverains de deux États et que l'absence de délimitation n'implique pas l'absence de frontière. Il affirme que même dans les cas où les frontières ne sont pas clairement définies, il existe toujours une reconnaissance mutuelle des territoires souverains.


L'OTSC : Une Excuse pour l'Inaction ?


Le député qualifie la déclaration de l'OTSC de "non-sens" qui ne reflète pas les principes de base des organisations de sécurité collective. Il suggère que l'organisation cherche des excuses pour ne pas honorer ses engagements envers l'Arménie.


La Décision de l'Arménie : Quitter l'OTSC ?


Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a menacé de retirer l'Arménie de l'OTSC si l'organisation ne clarifiait pas sa zone de responsabilité en Arménie. Selon lui, une réponse satisfaisante de l'OTSC résoudrait les problèmes entre les deux parties.


L'Azerbaïdjan et l'Arménie : Un Conflit Persistant


L'Arménie a demandé à plusieurs reprises le soutien de l'OTSC dans le cadre des opérations militaires offensives lancées par l'Azerbaïdjan le long de la frontière arméno-azerbaïdjanaise. Cependant, l'OTSC n'a pas répondu aux attentes de l'Arménie.


Le Boycott de l'Arménie et la Suspension de sa Participation


En réponse à l'inaction de l'OTSC, l'Arménie a boycotté les sommets, les exercices militaires et d'autres événements de l'organisation. En février 2023, le Premier ministre Pachinian a déclaré que l'Arménie suspendait de facto son adhésion à l'alliance.


Conclusion


La déclaration de l'OTSC sur sa zone de responsabilité en Arménie a suscité des critiques virulentes de la part d'un député pro-gouvernemental. Cette déclaration soulève des questions fondamentales sur la nature des frontières d'État, les responsabilités des organisations de sécurité collective et les perspectives d'avenir de la relation entre l'Arménie et l'OTSC.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...