Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La Géorgie espère un accord de paix entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan

Par TheArmTimes

La Géorgie espère un accord de paix entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan


La Géorgie est prête à faciliter les négociations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan en vue d'un traité de paix, a déclaré lundi le Premier ministre géorgien Irakli Kobakhidze lors d'une visite officielle à Erevan.


Les espoirs de paix de la Géorgie


"Nous avons un réel espoir que le traité de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sera signé et qu'il restera dans l'histoire", a-t-il affirmé après un entretien avec son homologue arménien Nikol Pachinian. "La Géorgie est disposée à apporter une contribution positive à ce processus."


Kobakhidze avait tenu des propos similaires lors de sa visite à Bakou au début du mois, peu après de nouvelles négociations arméno-azerbaïdjanaises organisées en Allemagne.


Les obstacles aux négociations


Cependant, le ministre arménien des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan, a reconnu le 7 mars que les parties en conflit n'avaient réalisé aucun progrès significatif vers un accord de paix. Il a indiqué que l'Azerbaïdjan hésitait toujours à reconnaître sans équivoque les frontières arméniennes de l'époque soviétique et à abandonner sa demande d'un corridor extraterritorial vers l'enclave du Nakhitchevan.


Le soutien de la Géorgie à l'Arménie


Lors d'une conférence de presse conjointe avec Pachinian, Kobakhidze a souligné que la Géorgie reconnaissait l'intégrité territoriale de l'Arménie "sans réserve".


Pachinian a déclaré que cela, associé à la reconnaissance par l'Arménie du territoire géorgien internationalement reconnu, constituait un élément clé de la déclaration géorgienne-arménienne sur le "partenariat stratégique" signée par lui et le prédécesseur de Kobakhidze, Irakli Gharibachvili, à Tbilissi en janvier.


L'impact de l'UE


Pashinian a ajouté que les relations géorgiennes-arméniennes seraient également "directement" affectées par la décision de l'Union européenne fin 2022 d'accorder à la Géorgie le statut de candidat à l'adhésion à l'UE. Erevan se félicite de cette décision, a ajouté le dirigeant arménien.


Les aspirations européennes de l'Arménie


Alors que les tensions s'accroissent entre le gouvernement arménien et la Russie, certains proches de Pachinian ont laissé entendre que l'Arménie envisageait également de rejoindre l'UE à terme. Le 14 mars, Pachinian a appelé à un "débat public" sur cette question.


Conclusion


La Géorgie joue un rôle actif dans les efforts visant à faciliter un accord de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, tout en soulignant son soutien à l'intégrité territoriale de l'Arménie. L'implication de l'Union européenne dans la région pourrait avoir un impact significatif sur les relations arméno-géorgiennes. Alors que l'Arménie envisage son avenir, le débat sur son adhésion potentielle à l'UE devrait se poursuivre.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...