Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La présence militaire russe est vitale pour l'Arménie, selon Moscou

Par TheArmTimes

La présence militaire russe en Arménie, vitale pour sa souveraineté


Les troupes russes, garantes de la souveraineté arménienne


Le ministère russe des Affaires étrangères a fermement déclaré que les troupes et les gardes-frontières russes stationnés en Arménie constituent "la seule véritable garantie" de la souveraineté du pays. Fustigeant les allégations selon lesquelles leur retrait renforcerait le potentiel militaire arménien, Moscou dénonce une "dangereuse démagogie".


L'Occident n'offre aucune alternative crédible


En réaction à un rapport du Réseau des Amis de l'Arménie préconisant le retrait des troupes russes, Moscou souligne que l'Occident ne propose aucune solution concrète en échange. "Tout en incitant [l'Arménie] à revoir son système de sécurité actuel, l'Occident ne fournit aucune garantie alternative", a déclaré un représentant anonyme du ministère.


Les gardes-frontières russes, une vulnérabilité pour l'Arménie ?


Le rapport du Réseau des Amis de l'Arménie estime que les gardes-frontières russes déployés le long des frontières arméniennes avec la Turquie et l'Iran constituent une "vulnérabilité majeure" et une limitation de la souveraineté nationale. Moscou rejette catégoriquement cette affirmation.


Quitter l'UEE, un désastre économique


Le rapport suggère également qu'Erevan devrait envisager de quitter l'Union économique eurasienne (UEE) dirigée par la Russie et d'adhérer à l'Union européenne. Cependant, le responsable russe a mis en garde contre les conséquences désastreuses que cela aurait sur l'économie arménienne. "La volonté de l'UE d'ouvrir entièrement ses marchés aux produits arméniens est douteuse", a-t-il déclaré.


Des relations Erevan-Moscou détériorées


Les tensions entre l'Arménie et la Russie ont atteint un pic récemment, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov accusant le gouvernement du Premier ministre Nikol Pachinian d'accélérer son "effondrement". Moscou dénonce également les critiques arméniennes à l'égard de ses troupes.


Une réorientation vers l'Occident contestée


Les principaux groupes d'opposition arméniens s'opposent à la réorientation actuelle du pays vers l'Occident. Ils estiment que les puissances occidentales ne fourniront ni garanties de sécurité ni aide militaire significative.


Conclusion


La présence militaire russe en Arménie reste un sujet controversé. Alors que Moscou la présente comme un garant essentiel de la souveraineté arménienne, les critiques occidentaux la considèrent comme une limitation. L'avenir de cette présence dépendra de l'évolution des relations entre Erevan et Moscou, ainsi que de la capacité de l'Occident à offrir des alternatives crédibles.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...