Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La question de l’adhésion à l’OTAN n’est pas actuellement à l’ordre du jour de l’Arménie affirme Ararat Mirzoyan

Par TheArmTimes

L'adhésion à l'OTAN : pas à l'ordre du jour de l'Arménie selon Ararat Mirzoyan


Introduction


L'Arménie n'envisage actuellement pas d'adhérer à l'OTAN, comme l'a déclaré le ministre arménien des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan, dans une récente interview. Cette déclaration fait suite à des spéculations sur l'éventuelle intégration de l'Arménie à l'alliance.


Coopération existante avec l'OTAN


Bien que l'Arménie n'ait pas l'intention d'adhérer à l'OTAN, elle entretient déjà une coopération avec l'organisation. Elle participe à des opérations de maintien de la paix, notamment en Afghanistan et au Kosovo.


Pas d'aspiration à l'adhésion


Malgré cette coopération, Mirzoyan a clairement indiqué que l'Arménie n'aspire pas à devenir membre de l'OTAN. Cette question n'est actuellement pas à l'ordre du jour du gouvernement arménien.


Orientations européennes


Parallèlement à ses relations avec l'OTAN, l'Arménie entretient également des liens solides avec l'Union européenne (UE). Selon Mirzoyan, le peuple arménien a des aspirations européennes.


Déclaration du Premier ministre


Le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, a déclaré devant le Parlement européen que l'Arménie souhaitait se rapprocher de l'UE dans la mesure du possible.


Raisons de la non-adhésion à l'OTAN


Plusieurs facteurs peuvent expliquer la décision de l'Arménie de ne pas adhérer à l'OTAN, notamment :



  • Relations étroites avec la Russie

  • Préoccupations concernant l'escalade des tensions avec l'Azerbaïdjan

  • Objectif principal de maintenir la stabilité régionale


Importance de la neutralité


L'Arménie considère la neutralité comme essentielle à sa sécurité nationale. L'adhésion à l'OTAN pourrait compromettre sa neutralité et exacerber les tensions avec ses voisins.


Maintenir les partenariats


L'Arménie souhaite maintenir de bonnes relations avec tous les acteurs de la région, y compris l'OTAN, la Russie et l'UE. L'adhésion à l'OTAN pourrait nuire à ces partenariats.


Conclusion


Pour l'instant, l'adhésion à l'OTAN n'est pas une priorité pour l'Arménie. Le pays privilégie la coopération existante avec l'OTAN, le maintien de ses relations avec la Russie et l'UE, et la préservation de sa neutralité. Ces facteurs guident la politique étrangère de l'Arménie et influencent sa décision de ne pas poursuivre l'adhésion à l'OTAN.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...