Choisissez votre langue
Publié dans actualités

La question du retrait des gardes-frontières russes de l’aéroport « Zvartnots » d’Erévan a été résolue affirme Alen Simonyan

Par TheArmTimes

La Question du Retrait des Gardes-Frontières Russes de l'Aéroport "Zvartnots" d'Erevan Résolue, Affirme Alen Simonyan


La présence des gardes-frontières russes à l'aéroport "Zvartnots" d'Erevan a été un sujet de discussion et de débats en Arménie. Cependant, selon le président de l'Assemblée nationale d'Arménie, Alen Simonyan, la question de leur retrait est désormais résolue.


Un Accord Interministériel


Simonyan a précisé que l'accord initial était interministériel, visant à soutenir les troupes de maintien de la paix arméniennes dans la région et à alléger leur charge. Toutefois, il souligne que cette aide n'est plus nécessaire.


Le Délai du Premier Ministre


Le Premier ministre avait annoncé un délai pour le départ des gardes-frontières russes de l'aéroport à partir du 1er août. Simonyan confirme que ce délai est toujours en vigueur, sans changement notable.


Capacité et Volonté des Gardes-Frontières Russes


Concernant les craintes exprimées sur la sécurité de la frontière arménienne avec la Turquie en cas de retrait des gardes-frontières russes, Simonyan exprime ses doutes quant à leur capacité ou à leur volonté d'intervenir.


Indépendance de l'Arménie


Simonyan a déclaré que l'Arménie est un État indépendant et qu'elle doit être traitée en tant que telle, même par des partenaires plus puissants. Il souligne que l'Arménie est capable de gérer elle-même ses frontières et son aéroport.


Réactions aux Analystes


Simonyan a réagi aux commentaires de certains analystes sur Internet, soulignant que la présence des troupes ou des gardes-frontières russes en Arménie doit correspondre aux besoins de l'Arménie et de la Russie.


Besoins Actuels


Simonyan a conclu en affirmant que la République d'Arménie n'a plus besoin de l'aide des gardes-frontières russes à l'aéroport "Zvartnots". Il a exprimé sa gratitude pour l'aide passée, mais a déclaré que l'Arménie est désormais capable d'assurer elle-même la sécurité de ses frontières.


Conclusion


La question du retrait des gardes-frontières russes de l'aéroport "Zvartnots" d'Erevan a été résolue, selon le président de l'Assemblée nationale d'Arménie, Alen Simonyan. L'Arménie affirme désormais qu'elle est en mesure de garantir elle-même la sécurité de son territoire et de ses frontières, et que la présence des gardes-frontières russes n'est plus nécessaire.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...