Choisissez votre langue
Publié dans actualités

L'Arménie va-t-elle présenter sa demande d'adhésion à l'UE ?

Par TheArmTimes

L'Arménie envisage-t-elle de déposer une demande d'adhésion à l'UE ?


La coopération entre l'Arménie et l'UE s'accélère


Les relations entre l'Arménie et l'Union européenne (UE) ont connu un dynamisme sans précédent, ouvrant la voie à des discussions sur des objectifs plus ambitieux. Vahan Kostanyan, vice-ministre arménien des Affaires étrangères, a évoqué cette évolution dans une interview accordée à RFE/RL, un média arménien.


L'UE répond au discours du Premier ministre arménien


M. Kostanyan a souligné que la récente déclaration adoptée par le Parlement européen était une réponse directe au discours prononcé par le Premier ministre arménien devant le même organisme quelques mois auparavant. Dans ce discours, le gouvernement arménien avait exprimé sa volonté d'approfondir ses relations avec l'UE dans la mesure où l'UE le jugerait possible.


Expansion de la coopération


Selon M. Kostanyan, l'agenda de coopération entre l'Arménie et l'UE s'est considérablement élargi au cours des derniers mois. Il a cité le déploiement prolongé d'une mission de surveillance de l'UE en Arménie, les discussions en cours sur la libéralisation des visas et l'accès de l'Arménie à la facilité de soutien à la paix européenne. De plus, des efforts sont déployés pour faciliter l'accès des produits arméniens au marché européen.


Demande d'adhésion : trop tôt pour en parler


Cependant, M. Kostanyan a souligné qu'il était prématuré de débattre d'une demande d'adhésion au Parlement arménien. Il a appelé à un débat public approfondi pour évaluer les avantages et les inconvénients d'une telle démarche.


Priorité à l'indépendance et à la souveraineté


Le vice-ministre a insisté sur le fait que toute décision prise par l'Arménie viserait à renforcer son indépendance, sa démocratie et sa souveraineté. Il a souligné l'importance de ne pas considérer ces décisions dans le contexte de conflits avec des puissances géopolitiques.


Conclusion


Alors que la coopération entre l'Arménie et l'UE continue de s'intensifier, la question d'une possible demande d'adhésion à l'UE reste ouverte. Le gouvernement arménien reste prudent et souligne la nécessité d'un débat public approfondi avant de prendre une décision. Les développements futurs dans ce domaine dépendront de l'évolution de la dynamique entre l'Arménie et l'UE et de l'équilibre délicat entre les ambitions européennes et la souveraineté nationale.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...