Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Lavrov: le Premier ministre Pashinyan a invité une mission de l'UE en Arménie, promettant à l'Azerbaïdjan que ce sera pour 2 mois

Par TheArmTimes

Lavrov : Le Premier ministre arménien a invité une mission de l'UE en Arménie, promettant à l'Azerbaïdjan qu'elle durerait 2 mois


Introduction


Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a exprimé sa préoccupation face à la situation en Arménie, soulignant la détérioration des relations avec la Russie et la distorsion de l'histoire récente par les dirigeants arméniens.


Tensions croissantes entre l'Arménie et la Russie


Lavrov a critiqué les dirigeants arméniens pour avoir délibérément miné les relations avec la Russie, diffamé les forces russes stationnées en Arménie et l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Il a souligné que l'OTSC a toujours défendu les intérêts arméniens, mais que le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a rejeté une mission de maintien de la paix de l'OTSC en 2021.


L'invitation de l'UE en Arménie


Selon Lavrov, Pashinyan a ensuite invité une mission de maintien de la paix de l'UE en Arménie, en promettant à l'Azerbaïdjan qu'elle ne durerait que deux mois. Cependant, l'UE a prolongé la mission sans consulter Bakou, y envoyant des militaires de Norvège, du Canada et des États-Unis.


Transformation de la mission de maintien de la paix de l'UE


Lavrov a accusé Pashinyan et ses alliés de déformer l'histoire récente, transformant la mission de maintien de la paix de l'UE en une "mission de l'OTAN". Il a souligné que la présence de pays tiers dans la région pourrait compromettre la sécurité de l'Arménie et des pays voisins.


La position de l'Azerbaïdjan


Lavrov a également évoqué les préoccupations de l'Azerbaïdjan concernant la présence de troupes européennes dans la région. Il a déclaré que Bakou considère cette présence comme une menace pour sa sécurité et qu'elle pourrait entraver les efforts de paix.


L'impact sur la sécurité régionale


Lavrov a averti que la détérioration des relations entre l'Arménie et la Russie et la présence accrue de l'OTAN dans la région pourraient avoir de graves conséquences pour la sécurité régionale. Il a appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à s'efforcer de résoudre leurs différends par des moyens diplomatiques.


Le rôle de la France


Lavrov a reconnu le rôle de la France en tant que médiateur dans le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Il a exprimé l'espoir que la France continuerait à jouer un rôle constructif dans la promotion de la paix et de la stabilité dans la région.


Les relations russo-européennes


Lavrov a également évoqué l'impact de la situation en Arménie sur les relations russo-européennes. Il a déclaré que les actions de l'UE dans la région pourraient nuire à la coopération entre la Russie et l'Europe.


Les perspectives d'avenir


Lavrov a conclu en soulignant l'importance d'un dialogue constructif entre toutes les parties concernées. Il a appelé à des efforts diplomatiques soutenus pour résoudre les différends, promouvoir la paix et assurer la stabilité dans la région.


Conclusion


La situation en Arménie est complexe et préoccupante. La détérioration des relations avec la Russie, l'invitation d'une mission de maintien de la paix de l'UE et l'implication croissante de l'OTAN dans la région soulèvent de sérieuses interrogations sur la sécurité régionale. Il est essentiel que toutes les parties fassent preuve de retenue, s'efforcent de résoudre leurs différends par des moyens diplomatiques et œuvrent pour la paix et la stabilité dans le Caucase du Sud.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...