Choisissez votre langue
Publié dans actualités

L’Azerbaïdjan poursuit son projet d’effacement

Par TheArmTimes

L'Azerbaïdjan poursuit son projet d'effacement : la destruction systématique du patrimoine arménien dans le Haut-Karabakh


Introduction
En juin prochain, l'UNESCO réunira son Assemblée générale à Paris. L'occasion pour la communauté internationale de se pencher sur un sujet préoccupant : la destruction systématique du patrimoine arménien au Haut-Karabakh par l'Azerbaïdjan. Ce vaste projet d'effacement culturel vise à annihiler toute trace de la présence arménienne dans la région.


Les preuves accablantes
Les preuves de cette destruction culturelle sont nombreuses. Des témoins oculaires rapportent des actes de vandalisme et de démolition de monuments historiques, de monastères et d'églises arméniens. Des images satellites confirment l'ampleur des dommages, révélant la disparition de sites culturels entiers.


Un héritage culturel millénaire
Le Haut-Karabakh abrite un riche patrimoine arménien remontant à des siècles. Des églises centenaires, des monastères sculptés dans la roche et des khachkars (pierres tombales historiées) témoignent de la présence continue des Arméniens dans la région. Ces trésors culturels sont non seulement d'une importance immense pour le peuple arménien, mais aussi pour l'humanité dans son ensemble.


La destruction en tant qu'arme de guerre
L'Azerbaïdjan utilise la destruction du patrimoine arménien comme une arme de guerre. En effaçant les traces de la culture arménienne, il cherche à nier l'histoire et l'identité du peuple arménien. Cette destruction culturelle est un crime contre l'humanité et une violation flagrante du droit international.


Le rôle de l'UNESCO
L'UNESCO a la responsabilité de protéger et de préserver le patrimoine culturel mondial. Dans le cas du Haut-Karabakh, son intervention est cruciale pour mettre fin à la destruction en cours et préserver le patrimoine arménien. L'Assemblée générale à venir est l'occasion pour l'UNESCO de condamner fermement les actions de l'Azerbaïdjan et de prendre des mesures concrètes pour protéger les sites culturels menacés.


La communauté internationale doit agir
La communauté internationale ne peut rester silencieuse face à cette destruction culturelle. Les gouvernements

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...