Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Le chef de l'OTAN salue la coopération militaire turco-azérie

Par TheArmTimes

Le chef de l'OTAN félicite la coopération militaire turco-azerbaïdjanaise


Jens Stoltenberg salue les liens étroits entre la Turquie et l'Azerbaïdjan


Le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, a loué la coopération militaire étroite entre l'Azerbaïdjan et la Turquie, membre de l'OTAN, qui a contribué à la victoire de l'Azerbaïdjan dans la guerre du Haut-Karabakh en 2020.


Lors d'une rencontre avec le ministre azerbaïdjanais de la Défense, Zakir Hasanov, Stoltenberg a déclaré que "l'étroite coopération entre l'armée azerbaïdjanaise et les forces armées turques contribuera grandement à l'approfondissement des relations [de l'Azerbaïdjan] avec l'OTAN".


Hasanov remercie l'OTAN pour son soutien


Selon les médias azerbaïdjanais, Hasanov a remercié l'OTAN pour son "soutien continu à l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan".


Coopération militaire turco-azerbaïdjanaise renforcée depuis 2020


La coopération militaire turco-azerbaïdjanaise s'est considérablement intensifiée depuis 2020. La Turquie a fourni à l'Azerbaïdjan une aide militaire cruciale, notamment des armes et du personnel sophistiqués, pendant la guerre de six semaines au Karabakh.


Accusations arméniennes et françaises sur l'implication de mercenaires


L'Arménie affirme que la Turquie a également envoyé des milliers de mercenaires islamistes de Syrie pour combattre au Karabakh aux côtés de l'Azerbaïdjan. Les gouvernements turc et azerbaïdjanais nient ces allégations.


Peu après le début des hostilités, le président français Emmanuel Macron a également accusé la Turquie de recruter des "combattants syriens issus de groupes djihadistes" pour l'Azerbaïdjan. Macron a appelé l'alliance dirigée par les États-Unis à "faire face au comportement d'un de ses membres".


Position de l'OTAN sur le conflit


Lors d'une visite à Bruxelles en octobre 2020, le président arménien de l'époque, Armen Sarkissian, a soulevé la question avec Stoltenberg. Le chef de l'OTAN s'est abstenu de critiquer Ankara et a déclaré que l'OTAN "ne fait pas partie de ce conflit".


L'Arménie cherche à renforcer ses liens avec l'OTAN


Les administrations arméniennes successives ont tenté d'approfondir leurs relations avec l'OTAN tout en maintenant une alliance politique et militaire avec la Russie.


Programme de partenariat personnalisé entre l'OTAN et l'Arménie


Lors d'une visite à Erevan en janvier, le représentant spécial de Stoltenberg pour le Caucase du Sud et l'Asie centrale, Javier Colomina, a fait l'éloge du gouvernement arménien actuel pour s'être éloigné de Moscou et se "rapprocher de nous".


La Russie met en garde contre les liens avec l'OTAN


Le ministère russe des Affaires étrangères a réagi en avertissant que des liens plus étroits avec l'OTAN ne feraient que créer davantage de problèmes pour l'Arménie.


Conclusion


La coopération militaire turco-azerbaïdjanaise s'est considérablement renforcée depuis la guerre du Haut-Karabakh en 2020. L'OTAN a salué ces liens, tandis que l'Arménie et la France ont accusé la Turquie d'impliquer des mercenaires. L'Arménie continue de chercher à approfondir ses relations avec l'OTAN tout en maintenant ses liens avec la Russie, créant une dynamique complexe dans la région.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...