Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Le gouvernement arménien approuve le protocole sur la résiliation des accords multilatéraux signés au sein de la CEI

Par TheArmTimes

Le gouvernement arménien approuve le protocole sur la résiliation des accords multilatéraux signés au sein de la CEI


Introduction


Lors d'une récente réunion du conseil des ministres, le gouvernement arménien a approuvé un projet de loi ratifiant le protocole sur la résiliation des accords multilatéraux signés au sein de la Communauté des États indépendants (CEI). Cet article explore les détails et l'importance de cette décision.


Justification de la décision


Selon les autorités arméniennes, l'adoption de cette loi vise à faciliter l'entrée en vigueur du protocole signé le 1er décembre 2000. Ce protocole prévoit la résiliation de plusieurs accords multilatéraux conclus dans le cadre de la CEI, une organisation intergouvernementale composée d'anciennes républiques soviétiques.


Objectifs du protocole


Le protocole vise à mettre fin à certains accords qui ne sont plus considérés comme pertinents ou adaptés au contexte actuel des relations entre les États membres de la CEI. Il vise également à rationaliser et à simplifier le cadre juridique régissant les relations entre ces pays.


Accords concernés


Le protocole concerne un certain nombre d'accords multilatéraux signés au sein de la CEI, notamment :



  • L'accord sur la coopération économique (1994)

  • L'accord sur l'union douanière (1999)

  • L'accord sur la zone de libre-échange (2000)


Impact sur les relations entre les États membres de la CEI


La résiliation de ces accords peut avoir un impact sur les relations économiques et commerciales entre les États membres de la CEI. Cependant, les autorités arméniennes estiment que cet impact sera minime, car un certain nombre d'accords bilatéraux et de réglementations sectorielles continueront de régir les relations commerciales entre ces pays.


Perspectives d'avenir


L'approbation de ce protocole par le gouvernement arménien marque un nouveau chapitre dans les relations entre l'Arménie et la CEI. Elle témoigne de la volonté de l'Arménie de simplifier le cadre juridique régissant ses relations avec les autres États membres et de se concentrer sur des domaines de coopération plus pertinents et mutuellement bénéfiques.


Autres aspects


Outre les considérations juridiques et économiques, la décision du gouvernement arménien peut également avoir des implications politiques. Elle peut être interprétée comme un signe de la volonté de l'Arménie de se distancier progressivement de la CEI, qui est largement considérée comme dominée par la Russie.


Conclusion


L'approbation par le gouvernement arménien du protocole sur la résiliation des accords multilatéraux signés au sein de la CEI est une décision importante qui aura un impact sur les relations juridiques, économiques et politiques entre l'Arménie et les autres États membres de la CEI. Elle témoigne de la volonté de l'Arménie de simplifier son cadre juridique et de poursuivre des relations plus ciblées et mutuellement bénéfiques au sein de l'organisation.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...