Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Le lutteur Arménien de l’équipe de France, Gagik Snjoyan a renoncé de partir en Azerbaïdjan pour un visa olympique à Paris 2024

Par TheArmTimes

Le lutteur arménien de l'équipe de France, Gagik Snjoyan, renonce à se rendre en Azerbaïdjan pour les qualifications olympiques de Paris 2024


En raison de ses origines arméniennes, le lutteur français Gagik Snjoyan a pris la décision de ne pas participer au tournoi de qualification olympique qui se tiendra à Bakou, en Azerbaïdjan, en vue des Jeux olympiques de Paris 2024. Cette décision difficile a été motivée par la volonté de rassurer sa famille, traumatisée par les décennies de conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.


Gagik Snjoyan, qui évolue dans la catégorie des -67 kg, voit ainsi ses chances de qualification olympique compromises en raison de la politique anti-arménienne de l'Azerbaïdjan. Selon BFM, la famille du champion, profondément marquée par le conflit, s'est opposée à son voyage malgré les précautions prises par la Fédération française de lutte.


Gagik Snjoyan a été remplacé par son coéquipier Mamadassa Sylla. "C'est une question de sécurité avant tout", a déclaré Snjoyan. "On sait que les qualifications olympiques se jouent en Azerbaïdjan et étant d'origine arménienne, j'ai décidé de ne pas y aller. C'est une raison de sécurité. Sachant le conflit qu'il y a entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie et en prenant en compte l'avis de ma famille, je n'ai pas pris le risque d'y aller."


Si Mamadassa Sylla se qualifie, Gagik Snjoyan ne pourra pas tenter sa chance lors du dernier tournoi de qualification, qui aura lieu en mai à Istanbul, en Turquie. Cette décision souligne les tensions politiques qui entravent parfois la participation des athlètes à des compétitions sportives internationales.


Gagik Snjoyan, un espoir de la lutte française


Gagik Snjoyan est un lutteur gréco-romain prometteur qui représente la France depuis 2019. Il a remporté plusieurs titres nationaux et internationaux, notamment le titre de champion d'Europe espoirs en 2021. Ses performances ont fait de lui un espoir de médaille olympique pour la France.


Les relations tendues entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan


L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont engagés dans un conflit de longue date concernant la région du Haut-Karabakh. Ce conflit armé a éclaté en 1988 et a fait des milliers de morts. Les relations entre les deux pays restent tendues, et des incidents violents continuent de se produire.


Conclusion


La décision de Gagik Snjoyan de ne pas se rendre en Azerbaïdjan pour les qualifications olympiques souligne les conséquences des tensions politiques sur le sport. Cette situation met en évidence la complexité des relations internationales et rappelle que le sport ne peut être totalement séparé de la politique. Malgré les efforts des organisations sportives internationales pour promouvoir la paix et la coexistence, les conflits géopolitiques peuvent parfois entraver la participation des athlètes à des événements sportifs.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...