Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Le ministre des Affaires étrangères d'Arménie réitère les arguments du Premier ministre sur la rétrocession de 4 villages de la province de Tavush à l'Azerbaïdjan

Par TheArmTimes

Le ministre arménien des Affaires étrangères réitère la position du Premier ministre sur la non-cession des villages de Tavush à l'Azerbaïdjan


Les autorités arméniennes rejettent catégoriquement toute négociation concernant la cession des villages de la province de Tavush à l'Azerbaïdjan. C'est ce qu'a affirmé le ministre des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan, lors des débats sur le rapport d'avancement du programme gouvernemental 2021-2026 à la Commission permanente des relations extérieures de l'Assemblée nationale.


Selon Mirzoyan, aucun responsable arménien n'est autorisé à négocier la cession de territoires, y compris les villages de Tavush, car cela reviendrait à violer les mécanismes juridiques en vigueur. "Cette vérité est immuable", a-t-il déclaré.


Les propos du ministre font écho à ceux du Premier ministre Nikol Pashinyan, qui a récemment déclaré lors d'une conférence de presse que les villages arméniens ne seraient pas cédés à l'Azerbaïdjan et que l'Arménie n'accepterait pas de villages portant des noms azerbaïdjanais sur son territoire.


Les revendications territoriales de l'Azerbaïdjan


L'Azerbaïdjan revendique quatre villages situés dans la province de Tavush, dont certains sont stratégiquement situés sur l'autoroute reliant l'Arménie à la Géorgie. Ces revendications reposent sur la déformation des noms de lieux arméniens, alors que toutes les localités d'Arménie, y compris la capitale Erevan, portent des noms d'origine arménienne.


La position ferme de l'Arménie


L'Arménie rejette catégoriquement les revendications territoriales de l'Azerbaïdjan et considère que la cession de territoires violerait son intégrité territoriale et sa souveraineté nationale. Le gouvernement arménien est déterminé à défendre ses frontières et à garantir la sécurité de sa population.


Les implications géopolitiques


Les revendications territoriales de l'Azerbaïdjan ont des implications géopolitiques importantes pour la région du Caucase du Sud. Elles pourraient potentiellement déstabiliser la région et compromettre les efforts de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.


Les efforts diplomatiques


L'Arménie poursuit activement les efforts diplomatiques pour résoudre pacifiquement le conflit avec l'Azerbaïdjan. Le gouvernement arménien a appelé à des négociations sur la base du droit international et du respect de l'intégrité territoriale des deux pays.


L'importance de la stabilité régionale


La stabilité régionale est essentielle pour le développement économique et la prospérité du Caucase du Sud. L'Arménie et l'Azerbaïdjan ont la responsabilité de travailler ensemble pour surmonter les différends et construire un avenir pacifique pour leurs peuples.


Conclusion


L'Arménie reste fermement opposée à toute cession de territoires à l'Azerbaïdjan. Le gouvernement arménien est déterminé à défendre son intégrité territoriale et à garantir la sécurité de sa population. Les efforts diplomatiques se poursuivent pour résoudre pacifiquement le conflit avec l'Azerbaïdjan et construire un avenir stable et prospère pour la région du Caucase du Sud.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...