Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Le Parlement européen a adopté une résolution visant à examiner la possibilité d’une candidature de l’Arménie à l’adhésion à l’UE

Par TheArmTimes

Le Parlement européen envisage la possibilité d'une candidature de l'Arménie à l'adhésion à l'UE


Le Parlement européen a adopté mercredi 13 mars une résolution appelant à l'examen de la possibilité d'accorder à l'Arménie le statut de candidat à l'adhésion à l'UE. La résolution a été adoptée par 504 voix pour, 4 contre et 32 abstentions.


Contexte de la résolution


Précédemment, une résolution avait été annoncée comme étant soumise au vote lors de la session du Parlement européen, proposant un resserrement des liens entre l'Arménie et l'Union européenne et soulignant la nécessité d'un accord de paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. La résolution, rédigée par le Parti populaire européen (PPE), constitue une initiative conjointe de toutes les factions.


Soutien à la résolution des tensions Arménie-Azerbaïdjan


Les députés européens ont exprimé leur soutien au règlement des relations entre Bakou et Erevan, basé sur le principe de reconnaissance mutuelle des frontières conformément à la Déclaration d'Alma Ata. Ils ont salué la volonté de l'Arménie d'approfondir ses relations avec l'UE.


Possibilité d'un statut de candidat pour l'Arménie


Selon le projet de résolution, les membres du Parlement européen proposent d'examiner la possibilité d'accorder à l'Arménie le statut de candidat à l'adhésion à l'UE. La résolution cite le message du Premier ministre arménien Nikol Pachinian, affirmant que l'Arménie est prête à se rapprocher de l'UE autant que possible.


Soutien à la coopération élargie UE-Arménie


Les structures de l'UE sont encouragées à soutenir l'expansion de la coopération avec l'Arménie, non seulement dans le domaine économique, mais aussi dans le dialogue politique, la sécurité et d'autres secteurs. La résolution souligne également la nécessité d'entamer un dialogue avec l'Arménie sur la libéralisation des visas.


Prolongation de la mission de l'UE en Arménie


La nécessité de prolonger le mandat de la mission de l'UE en Arménie et d'augmenter son personnel est soulignée. L'Azerbaïdjan est exhorté à mettre fin aux déclarations diffamatoires sur la mission et à la rhétorique agressive à l'égard de l'UE et de l'Arménie.


Appel à des sanctions contre l'Azerbaïdjan


La résolution indique que l'UE doit être prête à appliquer des sanctions contre toute entité physique ou juridique menaçant la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Arménie.


Préoccupations concernant l'Azerbaïdjan


Le projet de résolution déclare que l'Azerbaïdjan ne peut être considéré comme un partenaire fiable de l'UE, compte tenu du nettoyage ethnique pratiqué au Haut-Karabagh. Il est demandé à Bakou d'entamer un dialogue avec les Arméniens du Haut-Karabagh, de garantir leur sécurité et leur droit au retour, de libérer les habitants d'Arménie et du Haut-Karabagh détenus en Azerbaïdjan et de retirer ses forces du territoire souverain de l'Arménie.


Inquiétude concernant un corridor extraterritorial


Les députés européens ont également exprimé leur préoccupation quant à l'ouverture d'un corridor extraterritorial liée aux demandes de Bakou.


Conclusion


La résolution du Parlement européen constitue une étape importante dans les relations entre l'Arménie et l'UE. Elle reconnaît les aspirations européennes de l'Arménie et appelle à un examen de la possibilité d'accorder au pays le statut de candidat à l'adhésion. La résolution souligne également la nécessité d'une coopération élargie entre l'UE et l'Arménie, tout en exprimant des préoccupations concernant les actions de l'Azerbaïdjan dans la région.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...