Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Le Premier ministre arménien: il est logique de lancer le processus de délimitation de la frontière dans la zone allant des villages de Baghanis aux villages de Berkaber

Par TheArmTimes

Le Premier ministre arménien souligne l'importance de lancer le processus de délimitation des frontières


Contexte :


Le Premier ministre arménien, Nikol Pashinyan, s'est adressé aux habitants du village de Kirants dans la province de Tavush, abordant les défis sécuritaires auxquels l'Arménie est confrontée et l'importance de définir les frontières du pays.


Enjeux de sécurité et confiance en soi


Pashinyan a reconnu les graves défis sécuritaires auxquels l'Arménie est confrontée. Il a souligné que la confiance en soi et la légitimité sont cruciales pour résoudre ces problèmes. L'Arménie, selon lui, doit enregistrer ses frontières dans le cadre d'une zone internationalement reconnue.


Processus de délimitation et de démarcation


Le Premier ministre a expliqué la distinction entre délimitation et démarcation des frontières. La délimitation implique de spécifier les coordonnées des frontières sur une carte, tandis que la démarcation consiste à les matérialiser sur le terrain.


Lancement du processus dans la zone de Baghanis à Berkaber


Pashinyan a annoncé qu'il était logique de lancer le processus de démarcation et de délimitation dans la zone allant des villages de Baghanis à Berkaber. Cette décision pourrait entraîner des problèmes pour certaines colonies, mais elle est essentielle pour préciser l'intégrité territoriale de l'Arménie.


Reconnaissance de l'intégrité territoriale


Pashinyan a souligné que l'Arménie doit reconnaître elle-même son intégrité territoriale avant d'attendre que d'autres pays le fassent. Il a déclaré que c'était le seul moyen de construire un avenir pour le pays.


Absence d'accords ou de décisions


Le Premier ministre a précisé que l'Arménie n'a actuellement aucun accord ou décision en cours avec d'autres pays concernant les frontières. Il a souligné l'absence d'informations dissimulées.


Étapes futures


Pashinyan a laissé entendre que le processus de délimitation et de démarcation serait un voyage difficile. Cependant, il a exhorté les citoyens à faire confiance au gouvernement et à soutenir ses efforts pour assurer la sécurité et la prospérité de l'Arménie.


Conclusion :


Le discours du Premier ministre arménien, Nikol Pashinyan, a souligné l'importance de définir les frontières du pays et de lancer le processus de délimitation et de démarcation. En accordant la priorité à la confiance en soi et à la légitimité, l'Arménie peut faire avancer ses objectifs de sécurité et construire un avenir plus sûr et plus optimiste.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...