Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Les banques arméniennes vont bloquer les cartes russes après les sanctions américaines

Par TheArmTimes

Les banques arméniennes suspendent les cartes russes Mir après les sanctions américaines


Les banques arméniennes dans l'embarras


En mars 2022, à la suite de l'invasion russe en Ukraine, les puissances occidentales ont imposé des sanctions contre la Russie, qui ont contraint les sociétés de paiement Visa et MasterCard à suspendre leurs services en Russie. Pour contourner ces sanctions, le système national russe de paiement par carte (NSPK) a créé le système Mir, qui a rapidement gagné en popularité auprès des touristes et des expatriés russes en Arménie.


Cependant, les sanctions américaines contre le NSPK imposées en février dernier ont semé le trouble dans le secteur bancaire arménien. Le 28 mars 2023, le NSPK a annoncé que 17 des 18 banques commerciales arméniennes cesseraient de traiter les cartes Mir via le système de paiement national ArCa à compter du 30 mars.


Risque de sanctions secondaires


La Banque centrale arménienne a déclaré que les banques avaient pris cette décision de manière indépendante, en raison du "risque de sanctions secondaires". L'Union des banques arméniennes a expliqué à l'agence de presse russe Spoutnik que ces risques sont nés lorsque l'Office de contrôle des avoirs étrangers (OFAC) du Département du Trésor américain a annoncé des sanctions contre le système Mir.


L'OFAC a affirmé que la Russie utilisait le système Mir pour échapper aux sanctions occidentales. Cela a incité les banques arméniennes à suspendre leur traitement des cartes Mir par mesure de précaution.


Impact sur les entreprises arméniennes


La suspension des cartes Mir en Arménie pourrait avoir un impact négatif sur les entreprises locales qui profitaient de la réexportation vers la Russie de voitures d'occasion, d'appareils électroniques et d'autres biens fabriqués dans les pays occidentaux. En effet, les exportations arméniennes vers la Russie avaient triplé en 2022 et doublé entre janvier et août 2023.


Conclusion


La suspension des cartes Mir en Arménie met en évidence la portée mondiale des sanctions occidentales contre la Russie. Les banques arméniennes ont été contraintes de prendre une décision difficile afin de protéger leurs activités des risques de sanctions secondaires. Cela aura probablement un impact sur les entreprises qui bénéficiaient de la réexportation vers la Russie, et pourrait avoir des conséquences économiques importantes pour l'Arménie.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...