Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Les conflits territoriaux et les revendications mutuelles entre Erevan et Bakou doivent être réglés exclusivement par la diplomatie affirme Moscou

Par TheArmTimes

Les conflits territoriaux et les revendications mutuelles entre Erevan et Bakou doivent être réglés exclusivement par la diplomatie, affirme Moscou


Lors de son briefing hebdomadaire à Moscou, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que les différends territoriaux et les revendications mutuelles entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan devaient être résolus exclusivement par des méthodes politico-diplomatiques.


Moscou appelle à la reprise des négociations


"Tous les différends territoriaux et revendications mutuelles doivent être réglés exclusivement par des méthodes politico-diplomatiques, dans le cadre des activités des commissions bilatérales", a déclaré Zakharova. "Nous sommes prêts à jouer notre rôle. Nous pensons qu'il est grand temps de rétablir le fonctionnement du mécanisme tripartite."


Moscou a appelé les deux parties à faire preuve de volonté politique en renouant les contacts, dans le cadre desquels la Russie a défini les moyens de résoudre un certain nombre de questions. Ces questions comprennent la délimitation des frontières, l'ouverture de voies de transport dans la région et la rédaction d'un traité de paix.


Critique des efforts de médiation de l'UE et des États-Unis


Zakharova a de nouveau critiqué les efforts de médiation de l'UE et des États-Unis visant à établir la paix entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Selon elle, les propositions faites par la Fédération de Russie pour parvenir à une paix et un développement permanent dans le Caucase du Sud sont plus substantielles et restent sur la table des négociations.


La Russie réitère son rôle de médiateur


La Russie a réitéré son engagement à jouer un rôle de médiateur dans le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Moscou a accueilli plusieurs cycles de négociations entre les deux parties et a proposé un plan de paix détaillé.


La poursuite des combats dans la région suscite des inquiétudes quant à l'efficacité des efforts de médiation de la Russie. Cependant, Moscou reste déterminé à parvenir à une solution négociée au conflit.


Appel à la retenue et à la désescalade


La communauté internationale appelle les deux parties à faire preuve de retenue et à s'engager dans une désescalade des tensions. L'escalade des violences ne fera qu'exacerber la situation et rendre plus difficile la recherche d'une solution pacifique.


Nécessité d'une solution durable


Une solution durable au conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan nécessite un engagement de la part des deux parties. Les deux pays doivent être prêts à faire des compromis et à travailler ensemble pour parvenir à un accord qui respecte les intérêts de toutes les parties concernées.


La diplomatie est la seule voie


La diplomatie est la seule voie vers une résolution pacifique du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Les deux parties doivent s'engager dans un dialogue constructif et travailler ensemble pour trouver une solution qui garantisse une paix et une stabilité durables dans la région.


Conclusion


Le conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan est un défi complexe et de longue date qui nécessite une solution diplomatique. La Russie, en tant que médiateur dans le conflit, est attachée à faciliter les négociations et à aider les deux parties à parvenir à une solution pacifique qui garantisse la paix et la prospérité futures dans la région du Caucase du Sud.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...