Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Les programmes télévisés russes interdits en Arménie

Par TheArmTimes

Les programmes télévisés russes interdits en Arménie : un fossé grandissant avec Moscou


Suite aux critiques répétées du journaliste pro-Kremlin Vladimir Solovyov à l'encontre du Premier ministre Nikol Pashinian, le gouvernement arménien a pris la décision de bloquer la diffusion des émissions politiques de l'une des deux principales chaînes de télévision publiques russes.


Violation de l'accord russo-arménien


Le Television and Radio Broadcasting Network, une agence gouvernementale, a justifié cette interdiction en invoquant une violation systématique d'un accord bilatéral de 2020 autorisant la chaîne Russia-1 à être diffusée dans le bouquet numérique national arménien. L'accord interdit les "contenus offensants pour les peuples et les valeurs nationales" ainsi que "l'ingérence dans la vie politique intérieure".


Antécédents de critiques pro-Kremlin


Cette interdiction fait suite à des remarques formulées par Solovyov et une autre figure médiatique russe, Margarita Simonyan, lors d'une émission télévisée le 25 février. Ces derniers ont critiqué la politique étrangère pro-occidentale de l'Arménie, suggérant que les dirigeants arméniens pourraient subir les conséquences désastreuses d'une intervention occidentale.


Attaques répétées de Solovyov


Malgré les protestations du gouvernement arménien, Solovyov a continué à critiquer la politique étrangère de l'Arménie, avertissant que cette dernière risquait de perdre son statut d'État. Le ministre de l'Industrie de haute technologie, Mkhitar Hayrapetian, a annoncé que des discussions étaient prévues à Moscou pour aborder les préoccupations arméniennes concernant le contenu des programmes russes diffusés.


Condamnation par les médias russes


Solovyov a gardé le silence sur l'interdiction, tandis que Simonyan l'a condamnée en accusant Pashinian de restreindre la liberté d'expression. Le ministère arménien des Affaires étrangères avait déjà protesté contre Channel One, l'autre chaîne de télévision russe diffusée en Arménie, pour avoir diffamé Pashinian dans une émission télévisée d'une heure.


Relations russo-arméniennes tendues


L'interdiction des programmes de Solovyov s'inscrit dans un contexte de relations russo-arméniennes de plus en plus tendues, dans la mesure où l'Arménie s'oriente vers l'Occident. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a récemment évoqué la possibilité d'une rupture imminente des relations.


Conclusion


L'interdiction des émissions de télévision russes en Arménie met en évidence les tensions croissantes entre les deux pays. Alors que l'Arménie cherche à renforcer ses liens avec l'Occident, la Russie semble vouloir maintenir son influence dans la région. Cette interdiction constitue un geste fort du gouvernement arménien, qui tente de protéger sa souveraineté et de contrer les critiques pro-Kremlin.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...