Choisissez votre langue
Publié dans actualités

L’union Gardman-Shirvan-Nakhitchevan appelle l’UE à garantir le retour en toute sécurité des Arméniens d’Artsakh dans leur patrie

Par TheArmTimes

L’Union Gardman-Shirvan-Nakhitchevan appelle l’UE à assurer le retour en toute sécurité des Arméniens d’Artsakh dans leur patrie


Introduction


Le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh a entraîné des destructions généralisées et des déplacements de population. L'Union panarménienne Gardman-Shirvan-Nakhitchevan s'inquiète du sort du patrimoine culturel arménien dans la région et appelle l'Union européenne (UE) à jouer un rôle dans sa préservation.


L'initiative des députés européens


Un groupe de députés européens a appelé les dirigeants de l'UE à prendre des mesures concrètes pour préserver le patrimoine culturel arménien du Haut-Karabakh. Ils ont notamment proposé l'installation de caméras sur les monuments arméniens.


La position de l'Union Gardman-Shirvan-Nakhitchevan


L'Union Gardman-Shirvan-Nakhitchevan salue l'inquiétude des députés européens mais souligne que la politique azerbaïdjanaise d'ethnocide ne date pas de la guerre de 2020. Entre 1988 et 1992, l'Azerbaïdjan a détruit et souillé l'héritage arménien dans les régions de Gardman, Shirvan et Nakhitchevan.


L'insuffisance des caméras


L'installation de caméras ne peut être qu'une solution temporaire. L'Union Gardman-Shirvan-Nakhitchevan insiste sur une surveillance régulière et un contrôle international du patrimoine arménien dans le Haut-Karabakh et les régions historiques de Gardman, Shirvan et Nakhitchevan.


Le retour des Arméniens comme solution durable


La seule solution durable pour préserver le patrimoine arménien est le retour des Arméniens dans leur pays d'origine avec des garanties de sécurité internationales. L'Union Gardman-Shirvan-Nakhitchevan appelle l'UE à utiliser son influence pour assurer ce retour.


La responsabilité de l'Azerbaïdjan


L'Azerbaïdjan doit assumer la responsabilité de ses actions passées et s'engager à respecter le patrimoine arménien. Il doit permettre le retour des Arméniens déplacés et fournir des garanties de leur sécurité.


Les conséquences de l'inaction


L'inaction de la communauté internationale a permis à l'Azerbaïdjan de poursuivre sa politique d'ethnocide. La destruction du patrimoine arménien est un acte de génocide culturel qui doit être condamné et arrêté.


Le rôle de l'UE


L'UE a un rôle important à jouer dans la protection du patrimoine arménien. Elle doit utiliser son influence pour :



  • Soutenir la surveillance internationale du patrimoine arménien

  • Garantir le retour des réfugiés arméniens avec des garanties de sécurité

  • Faire pression sur l'Azerbaïdjan pour qu'il assume la responsabilité de ses actes


Conclusion


La préservation du patrimoine arménien est un impératif moral et humanitaire. L'UE doit assumer son rôle de garante de la sécurité et des droits de l'homme dans le Caucase du Sud. En soutenant le retour des Arméniens du Haut-Karabakh et des régions historiques de Gardman, Shirvan et Nakhitchevan, elle peut contribuer à la paix et à la réconciliation dans la région.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...