Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Ministère des Affaires étrangères : la prochaine réunion de haut niveau Arménie-États-Unis-UE n'est adressée à aucun tiers

Par TheArmTimes

Ministère des Affaires étrangères : La réunion de haut niveau Arménie-États-Unis-UE ne vise aucun tiers


Résumé


Le ministère arménien des Affaires étrangères a déclaré que la réunion de haut niveau prévue le 5 avril à Bruxelles entre l'Arménie, l'UE et les États-Unis vise uniquement à renforcer la coopération entre ces trois parties et n'est dirigée contre aucun pays tiers. L'Arménie a également réaffirmé son engagement en faveur de la paix et a critiqué l'Azerbaïdjan pour ses actions qui sapent le processus de paix.


La réunion de haut niveau


La réunion de haut niveau, qui réunira la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, le secrétaire d'État américain Antony Blinken et le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan, sera consacrée à la consolidation des relations Arménie-UE-États-Unis. La porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ani Badalyan, a souligné que la réunion n'est pas et ne peut être dirigée contre un tiers.


Les accusations de l'Azerbaïdjan


L'Azerbaïdjan a exprimé des inquiétudes quant à la réunion, affirmant qu'elle n'était pas inclusive et pourrait inciter l'Arménie à déstabiliser la région. L'Arménie a rejeté ces accusations, affirmant qu'elle était prête à signer un traité de paix, à délimiter les frontières et à ouvrir les communications régionales sur la base des principes convenus.


Les principes convenus


Les trois principes convenus entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sont les suivants :



  1. Reconnaissance mutuelle de la souveraineté et de l'intégrité territoriale des deux pays, sur la base de la Déclaration d'Alma-Ata de 1991.

  2. Engagement envers la Déclaration d'Alma-Ata comme base politique de la démarcation des frontières.

  3. Ouverture des communications régionales sur la base du principe de souveraineté et de juridiction des pays.


Le processus de paix


L'Arménie a accusé l'Azerbaïdjan de retarder le processus de paix en rejetant les propositions de médiation de l'UE et des États-Unis. L'Arménie a réitéré sa volonté de participer à des réunions au niveau des ministres des Affaires étrangères à Washington et au niveau des chefs d'État à Bruxelles.


La mission d'observation de l'UE


L'Arménie a salué la mission d'observation de l'UE, déployée dans le pays après l'attaque azerbaïdjanaise de septembre 2022. La mission a été chargée de surveiller la frontière interétatique et de contribuer à prévenir toute nouvelle escalade.


Les attentes de l'Arménie


L'Arménie s'attend à ce que la réunion de haut niveau soit l'occasion de discuter de questions bilatérales avec les États-Unis et l'UE, ainsi que de l'approfondissement des relations entre les trois parties. L'Arménie espère également une discussion sur les questions humanitaires auxquelles elle est confrontée.


Conclusion


La réunion de haut niveau Arménie-États-Unis-UE est une opportunité importante pour renforcer la coopération entre ces trois pays. L'Arménie a souligné que la réunion ne vise aucun tiers et a réaffirmé son engagement en faveur de la paix. L'Azerbaïdjan doit cesser de saper le processus de paix et s'engager de manière constructive dans les efforts de médiation de l'UE et des États-Unis.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...