Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Nikolay Konashenok, qui a tenté de s'envoler pour l'Arménie, est placé en détention pendant 14 jours pour petit hooliganisme

Par TheArmTimes

Nikolaï Konachenok, accusé d'apologie du terrorisme, condamné à 14 jours de détention pour hooliganisme mineur


Un tribunal du district de Saint-Pétersbourg a condamné Nikolaï Konachenok à 14 jours d'arrestation pour hooliganisme mineur, à la suite d'une affaire pénale ouverte pour apologie du terrorisme.


Les chefs d'accusation


Selon le journal Fontanka, Konachenok, un habitant de Saint-Pétersbourg, est accusé d'avoir justifié l'attaque terroriste perpétrée à la salle de concert de l'hôtel de ville Crocus, dans la région de Moscou, dans des publications sur les réseaux sociaux.


L'arrestation et l'excuse


Konachenok a été arrêté à l'aéroport Pulkovo de Saint-Pétersbourg alors qu'il tentait de se rendre à Erevan, la capitale arménienne, via Moscou. Par la suite, Fontanka a publié une vidéo dans laquelle il présente ses excuses pour ses publications sur Facebook et affirme ne pas soutenir le terrorisme.


Les publications controversées


Dans ses messages, Konachenok s'est interrogé sur les raisons de l'attaque à l'hôtel de ville Crocus plutôt qu'au Kremlin, par exemple, et avant le concert du groupe de rock russe Piknik plutôt qu'un autre.


La démission de son épouse


Peu avant son arrestation, l'espace public New Holland à Saint-Pétersbourg a annoncé la démission de Roksana Shatunovskaya, l'épouse de Konachenok, de son poste de directrice. Shatunovskaya a déclaré qu'un membre de sa famille avait fait des "déclarations atroces" qu'elle condamne.


Les condamnations


L'attaque terroriste à l'hôtel de ville Crocus a suscité de vives condamnations de la part des autorités russes et de la communauté internationale. Le président Vladimir Poutine a qualifié l'attaque de "barbare" et a promis de traduire les responsables en justice.


Le hooliganisme mineur


Le hooliganisme mineur est un délit en Russie qui englobe les actions qui perturbent l'ordre public et la paix sociale. Les peines pour hooliganisme mineur peuvent aller d'une amende à une arrestation jusqu'à 15 jours.


L'assistance juridique


Konachenok a le droit de faire appel de sa condamnation et de bénéficier d'un avocat. Il est important de noter que toute personne accusée d'un crime est présumée innocente jusqu'à preuve du contraire.


L'impact sur la liberté d'expression


Cette affaire a soulevé des questions sur les limites de la liberté d'expression en Russie. Certains observateurs s'inquiètent que les accusations d'apologie du terrorisme puissent être utilisées pour réprimer les opinions dissidentes.


Conclusion


Le procès de Nikolaï Konachenok met en lumière les tensions entre la liberté d'expression et la sécurité nationale en Russie. Alors que les autorités continuent d'enquêter sur l'attaque terroriste de l'hôtel de ville Crocus, il est essentiel de garantir que les droits de tous les citoyens soient protégés.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...