Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Nouvelle agression des colons sur le quartier arménien avec le soutien de la police

Par TheArmTimes

Nouvelle agression des colons sur le quartier arménien avec le soutien de la police


La tension est montée d'un cran à Jérusalem-Est occupée, où des colons israéliens ont envahi le quartier arménien de la vieille ville avec le soutien de la police. Cet incident fait suite à une série de provocations qui illustrent l'escalade de la violence et des attaques contre les communautés palestiniennes et chrétiennes de Jérusalem.


Selon des témoins oculaires, un groupe de colons a pris d'assaut le quartier arménien dans la nuit du 3 avril 2024. Ils ont vandalisé des propriétés et harcelé des résidents. La police, au lieu d'intervenir pour protéger les résidents, a fait usage d'une force excessive contre eux, tirant des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes.


Un quartier historique en danger


Le quartier arménien est un quartier historique qui abrite une communauté arménienne séculaire. Il comprend de nombreux lieux saints et culturels importants, tels que l'église du Saint-Sépulcre et la cathédrale Saint-Jacques. Les attaques des colons contre ce quartier constituent une grave violation du droit international et mettent en danger le patrimoine unique et sacré de Jérusalem.


Un soutien impuni


L'impunité des colons est un facteur clé de l'escalade de la violence à Jérusalem. La police israélienne a souvent fermé les yeux sur les attaques des colons contre les Palestiniens et les chrétiens, voire les a aidées activement. Ce soutien officialise les attaques des colons et crée un climat de terreur et d'intimidation pour les communautés locales.


Une tentative de nettoyage ethnique


Les attaques contre le quartier arménien font partie d'une stratégie plus large de nettoyage ethnique menée par Israël dans Jérusalem-Est occupée. Les colons israéliens ont mené une campagne systématique pour prendre le contrôle des quartiers palestiniens et chrétiens de la ville, les expulsant de leurs maisons et de leurs terres.


Une violation du droit international


Les attaques des colons contre le quartier arménien constituent une violation flagrante du droit international. La quatrième convention de Genève interdit l'occupation du territoire d'un autre pays et interdit à la puissance occupante de transférer sa propre population dans le territoire occupé.


Une condamnation internationale


La communauté internationale a condamné l'attaque des colons contre le quartier arménien. Les Nations unies, l'Union européenne et de nombreux pays ont appelé Israël à cesser les attaques contre les civils et à respecter le droit international.


Une solution urgente


Il est urgent de mettre fin aux attaques des colons contre le quartier arménien et de résoudre la situation à Jérusalem-Est occupée. Cela nécessite des mesures concrètes de la part d'Israël, notamment :



  • Cesser de soutenir et d'encourager les attaques des colons

  • Enquêter sur les attaques et traduire les responsables en justice

  • Mettre fin à la politique de nettoyage ethnique à Jérusalem-Est


La responsabilité de la communauté internationale


La communauté internationale a la responsabilité de protéger les droits des Palestiniens et des chrétiens à Jérusalem. Cela implique de faire pression sur Israël pour qu'il respecte le droit international, de fournir un soutien financier et technique aux communautés locales et de tenir Israël responsable de ses violations.


Conclusion


L'attaque des colons contre le quartier arménien est un acte odieux qui met en danger les civils, la paix et la stabilité. Il est impératif qu'Israël cesse cette violence, respecte le droit international et permette à toutes les communautés de Jérusalem de vivre en paix et en sécurité. La communauté internationale doit jouer son rôle pour protéger les droits des Palestiniens et des chrétiens et mettre fin à l'occupation illégale de Jérusalem-Est.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...