Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Pachinian appelle les habitants de Tavush à transférer rapidement 4 villages en Azerbaïdjan

Par TheArmTimes

Pachinian exhorte les résidents du Tavush à céder rapidement 4 villages à l'Azerbaïdjan


Lors d'une rencontre avec les habitants de la communauté de Voskepar dans la région arménienne de Tavush, le Premier ministre Nikol Pachinian a déclaré que quatre villages devaient être immédiatement transférés à l'Azerbaïdjan pour éviter une guerre.


Contexte : tensions frontalières


Les tensions à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sont vives depuis la fin de la guerre du Haut-Karabakh en 2020. L'Azerbaïdjan revendique le contrôle de quatre villages dans la région de Tavush, affirmant qu'ils faisaient historiquement partie de son territoire.


Appels à la cession


Pachinian a déclaré que l'Azerbaïdjan allait "prendre ces villages par la force" si l'Arménie refusait de les céder. Il a affirmé que le pays ne pouvait pas résister à une telle action.


Opposition et inquiétudes des résidents


Les représentants de l'opposition arménienne ont condamné les propos de Pachinian, les qualifiant de "capitulation". Les résidents du Tavush ont exprimé leur inquiétude quant à la possibilité d'une guerre et à l'impact potentiel sur leur sécurité.


Contrôle des médias et atmosphère tendue


La réunion entre Pachinian et les habitants a eu lieu sans la présence des médias. Les téléphones et autres appareils électroniques ont été confisqués aux participants. L'atmosphère était tendue, selon un député de l'opposition.


Stratégie de Pachinian


Pachinian a reconnu qu'il ne pouvait pas garantir que le transfert des villages n'entraînerait pas une nouvelle guerre. Il a cependant exprimé l'espoir que cela n'arriverait pas et a déclaré qu'il ferait tout son possible pour assurer la sécurité des routes interétatiques dans la région.


Rôle de la Turquie et de l'Azerbaïdjan


Pachinian a déclaré que la Turquie et l'Azerbaïdjan travaillaient ensemble et que l'Arménie n'avait d'autre choix que de céder. Il n'a pas précisé de date précise pour le transfert, mais a indiqué qu'il souhaitait accélérer le processus.


Avertissements de l'opposition


L'opposition arménienne a mis en garde contre les conséquences de la cession des villages. Elle affirme que cela ouvrira la voie à de nouvelles concessions et pourrait finalement conduire à une perte de souveraineté.


Réaction du parti au pouvoir


Le parti au pouvoir s'est abstenu de commenter la rencontre entre Pachinian et les habitants du Tavush. Il a déclaré qu'il n'était pas nécessaire de fournir des détails sur la réunion.


Délimitation et échange de territoires


Lors d'une conférence de presse précédente, Pachinian avait déclaré qu'il n'y avait jamais été question de céder des villages dans la région de Tavush. Il avait également exclu la possibilité d'un échange de territoires.


Préoccupations concernant les infrastructure


La route interétatique traversant le Tavush lie l'Arménie à la Géorgie. Les résidents craignent que la cession des villages puisse entraîner un transfert de la route vers le territoire azerbaïdjanais.


Conclusion


La déclaration de Pachinian exhorte les habitants du Tavush à céder rapidement quatre villages à l'Azerbaïdjan. Cette proposition, qui suscite de vives inquiétudes au sein de l'opposition et des habitants, pourrait avoir des implications profondes pour les relations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Seul le temps nous dira si les avertissements de l'opposition se concrétiseront ou si l'Arménie sera en mesure de préserver sa souveraineté au milieu des pressions exercées par la Turquie et l'Azerbaïdjan.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...