Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Pachinian : "Il n’y a pas d’autre gouvernement que celui-ci »

Par TheArmTimes

Pachinian  : « Il n'y a pas d'autre gouvernement que celui-ci »


Le contexte arménien


L'Arménie, pays enclavé du Caucase du Sud, a connu une période de troubles politiques ces dernières années, marquée par des manifestations contre le gouvernement et des allégations de corruption. Dans ce contexte, le Premier ministre Nikol Pashinyan a fait une déclaration importante concernant l'existence de prétendus « gouvernements en exil ».


La déclaration de Pashinyan


Lors d'une session gouvernementale, Pashinyan a fermement nié l'existence de tels gouvernements en Arménie. Il a déclaré : « Je ne peux que constater que certains cercles de personnes déplacées d'Artsakh (Haut-Karabagh) prennent volontairement ou involontairement des mesures qui constituent une menace pour la sécurité nationale de l'Arménie. Ils proclament certains gouvernements en exil, etc. Il y a un seul gouvernement en Arménie, et ce gouvernement siège dans cette salle ».


Pashinyan a souligné que ses paroles devaient être clairement enregistrées et que des mesures appropriées seraient prises pour empêcher les forces extérieures d'utiliser ces groupes pour créer des menaces contre l'Arménie. Il a ajouté : « Il ne peut y avoir de gouvernement en Arménie autre que le gouvernement de l'Arménie. Si quelqu'un d'autre en Arménie s'identifie comme étant le gouvernement, c'est une question de sécurité pour l'Arménie ».


La réponse d'un ancien président de l'Artsakh


Dans une interview accordée au journal français Le Figaro, l'ancien président de l'Artsakh, Samvel Shahramanyan, a répondu par l'affirmative à la question de savoir s'il existe un État et un gouvernement de l'Artsakh en exil. Selon lui, les parlementaires du Karabagh peuvent se réunir pour voter dans le bâtiment d'Erevan, qui abrite le bureau du président de l'Artsakh, ainsi que ses organes judiciaires et législatifs.


L'affirmation de Pashinyan


Malgré les affirmations de Shahramanyan, Pashinyan a maintenu sa position selon laquelle il n'existe pas de gouvernements en exil en Arménie. Il a déclaré que de tels gouvernements constitueraient une menace pour la sécurité nationale et que le gouvernement arménien prendrait des mesures pour les empêcher de fonctionner.


Les implications des déclarations de Pashinyan


Les déclarations de Pashinyan ont plusieurs implications :



  • Elles visent à renforcer l'autorité du gouvernement arménien et à prévenir les tentatives de création de gouvernements rivaux.

  • Elles soulignent l'importance de la sécurité nationale et le rôle du gouvernement dans sa protection.

  • Elles signalent que le gouvernement arménien est déterminé à faire face à toute menace pour sa souveraineté et son intégrité territoriale.


Conclusion


Les déclarations de Pashinyan sont un signe fort de la détermination du gouvernement arménien à maintenir son autorité et à garantir la sécurité nationale. Elles soulignent que le gouvernement ne tolérera aucun gouvernement rival et qu'il prendra des mesures pour garantir l'unité et l'intégrité du pays.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...