Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Pashinyan : L'UE, contrairement à l'OTSC, a reconnu le territoire souverain de l'Arménie

Par TheArmTimes

Pachinian : L'UE, contrairement à l'OTSC, a reconnu le territoire souverain de l'Arménie


Introduction


Au cœur des tensions géopolitiques actuelles, l'Arménie se retrouve confrontée à des défis complexes liés à la reconnaissance de son territoire souverain. Alors que l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC) a fait l'objet de critiques, l'Union européenne (UE) est apparue comme un acteur clé dans la reconnaissance des frontières de l'Arménie. Cet article explore les déclarations du Premier ministre arménien Nikol Pachinian sur ce sujet, soulignant l'importance de la reconnaissance internationale pour la stabilité et la sécurité régionales.


L'UE reconnaît le territoire souverain de l'Arménie


Contrairement à l'OTSC, l'UE a adopté une position claire en reconnaissant le territoire souverain de l'Arménie. Lors d'une conférence de presse, Pachinian a souligné que l'UE avait présenté "une carte traduisant fidèlement la réalité" lors des négociations du 6 octobre 2022. Cette reconnaissance a ouvert la voie à la présence d'observateurs de l'UE sur le territoire arménien.


La carte de la discorde


La "grande carte" évoquée par Pachinian est devenue un point de discorde, illustrant les différences de perception entre l'Arménie et la Russie. Alors que l'Arménie estime que l'OTSC n'a pas reconnu son territoire souverain, la Russie maintient qu'elle a toujours soutenu l'intégrité territoriale de son allié.


La déclaration de Grenade


La reconnaissance de l'UE est également étayée par la déclaration quadrilatérale de Grenade, signée par l'Arménie, l'Azerbaïdjan, les États-Unis et l'UE. Ce document réaffirme l'engagement de ces parties à soutenir le cessez-le-feu et le règlement pacifique du conflit.


Négociations sur les captifs arméniens


Outre la question du territoire souverain, Pachinian a également évoqué les négociations en cours sur les captifs arméniens détenus en Azerbaïdjan. Bien qu'il ait refusé de divulguer des détails spécifiques, il a confirmé avoir discuté de cette question à plusieurs reprises, notamment "ce matin" avec une partie non divulguée.


Conclusion


Les déclarations de Pachinian mettent en évidence l'importance de la reconnaissance internationale du territoire souverain de l'Arménie. La position claire de l'UE contraste avec la perception de l'OTSC, qui est considérée par certains comme ayant failli à ses obligations envers l'Arménie. Ces reconnaissances internationales jouent un rôle crucial dans la stabilisation de la région et la promotion de la paix durable.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...