Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Poutine a perdu à Erevan, a gagné à Gyumri

Par TheArmTimes

Poutine perd à Erevan, gagne à Gyumri lors des élections présidentielles russes


Les bureaux de vote arméniens voient des fortunes contrastées


Lors des élections présidentielles russes, des bureaux de vote ont été mis en place à Gyumri (8031) et Erevan (8026) pour permettre aux citoyens russes de voter.


Erevan : Davankov triomphe, Poutine en retrait


À Erevan, Vladislav Davankov du parti "Peuple nouveau" a remporté le scrutin avec 49,85 % des voix, tandis que Vladimir Poutine n'a obtenu que 32,87 %. Cette victoire marque un revers pour Poutine dans la capitale arménienne.


Gyumri : Poutine triomphe, Davankov en deuxième position


À Gyumri, en revanche, Poutine a obtenu une victoire écrasante avec 58,14 % des voix. Davankov s'est classé deuxième avec 30,66 %, suivi de Nikolaï Kharitonov du Parti communiste avec 2,20 %, de Leonid Slutsky du Parti libéral-démocrate avec 2,42 %.


Forte participation à l'action "Midi sans Poutine"


Malgré la victoire de Poutine à Gyumri, l'action "Midi sans Poutine" a connu une forte participation. Des milliers de citoyens ont voté simultanément, formant de longues files d'attente devant les bureaux de vote.


Victoire écrasante de Poutine au niveau national


Malgré sa défaite à Erevan, Poutine a remporté les élections présidentielles russes avec 87,3 % des voix au niveau national. Cette victoire lui confère un cinquième mandat, qui s'achèvera en 2030.


Analyse : une victoire de la continuité à Gyumri


La victoire de Poutine à Gyumri peut être attribuée à la présence de la 102e base militaire russe dans la ville. La dépendance économique de la région vis-à-vis de la Russie a également pu jouer un rôle.


Analyse : un vote de protestation à Erevan


À Erevan, la victoire de Davankov peut être considérée comme un vote de protestation contre la politique de Poutine. La capitale arménienne a une population plus politiquement active et urbaine, ce qui a pu contribuer à l'issue du scrutin.


Conclusion


Les élections présidentielles russes en Arménie ont donné lieu à des résultats contrastés. Poutine a perdu à Erevan, ville plus critique à son égard, mais a gagné à Gyumri, ville abritant une importante base militaire russe. Ces résultats reflètent la diversité des opinions au sein de la communauté russe en Arménie et de la complexité des liens entre les deux pays.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...