Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Selon des experts Arméniens, la politique de la Turquie envers l’Arménie dans l’ensemble na changera pas malgré la défaite d’Erdogan

Par TheArmTimes

La politique de la Turquie envers l'Arménie ne changera pas de manière significative malgré la défaite d'Erdogan, selon les experts arméniens


Introduction
La défaite du Parti de la justice et du développement (AKP) aux dernières élections locales en Turquie a alimenté les spéculations sur l'impact potentiel sur la politique étrangère de la Turquie, en particulier à l'égard de l'Arménie. Les experts arméniens, cependant, estiment que la politique de la Turquie envers l'Arménie restera largement inchangée.


Contexte historique
La Turquie et l'Arménie ont une histoire complexe et souvent conflictuelle. Le génocide arménien de 1915, reconnu par de nombreux pays mais nié par la Turquie, reste une source majeure de tension. De plus, la Turquie soutient l'Azerbaïdjan dans le conflit du Haut-Karabakh, ce qui a suscité la colère de l'Arménie.


L'impact des élections locales
Les élections locales de 2023 ont vu l'AKP perdre plusieurs grandes villes, dont Istanbul et Ankara. L'opposition, dirigée par le Parti républicain du peuple (CHP) et le Parti de gauche démocratique (HDP), a réalisé des gains significatifs. Certains observateurs ont avancé que cette défaite pourrait affaiblir la position du président Recep Tayyip Erdoğan et conduire à un changement de politique étrangère.


Les experts arméniens restent sceptiques
Cependant, les experts arméniens estiment que la politique de la Turquie envers l'Arménie restera largement inchangée malgré la défaite de l'AKP. Ils soulignent que la politique étrangère de la Turquie est déterminée par des facteurs plus larges, tels que les intérêts géopolitiques et les relations avec l'Occident.


Le rôle de l'armée
Les experts estiment que l'armée turque continuera à jouer un rôle important dans la politique étrangère de la Turquie. L'armée soutient traditionnellement la position dure de la Turquie à l'égard de l'Arménie et il est peu probable qu'elle change de position sous un nouveau gouvernement.


L'influence de l'Occident
La Turquie entretient des relations étroites avec l'Occident et dépend de son soutien économique et militaire. Les experts estiment que l'Occident fera pression sur la Turquie pour qu'elle améliore ses relations avec l'Arménie, mais il est peu probable que cela conduise à un changement majeur de politique.


L'impact économique
La Turquie est confrontée à des difficultés économiques croissantes. Les experts estiment que cela pourrait amener le gouvernement à se concentrer davantage sur les questions intérieures, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur les relations avec l'Arménie.


Les défis pour l'opposition
Les partis d'opposition turcs ont promis d'améliorer les relations avec l'Arménie, mais ils sont confrontés à de nombreux défis. Ils doivent surmonter l'opposition de l'armée et de l'establishment politique turc. De plus, ils doivent convaincre le peuple turc que l'amélioration des relations avec l'Arménie est dans le meilleur intérêt de la Turquie.


L'impact sur l'Arménie
La défaite de l'AKP pourrait avoir un impact mitigé sur l'Arménie. D'une part, elle pourrait affaiblir la position dure de la Turquie sur la question arménienne. D'un autre côté, elle pourrait amener la Turquie à se concentrer davantage sur la politique intérieure, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur les relations entre l'Arménie et la Turquie.


Imamoglu et Bayraktar : Des rivaux potentiels d'Erdogan
Les experts estiment que l'actuel maire d'Istanbul, Ekrem Imamoglu, et le gendre d'Erdogan, Seljuk Bayraktar, pourraient être des rivaux potentiels d'Erdogan lors des prochaines élections présidentielles. Cependant, ils soulignent que même si Imamoglu devait remporter la présidence, il est peu probable qu'il apporte des changements radicaux dans la politique de la Turquie envers l'Arménie.


Conclusion
Les experts arméniens estiment que la politique de la Turquie envers l'Arménie restera largement inchangée malgré la défaite de l'AKP. Ils soulignent que la politique étrangère de la Turquie est déterminée par des facteurs plus larges, tels que les intérêts géopolitiques et les relations avec l'Occident. Même si les partis d'opposition prennent le pouvoir, ils seront confrontés à de nombreux défis pour améliorer les relations avec l'Arménie.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...