Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Spox du ministère russe des Affaires étrangères : les informations sur la suspension des cartes de paiement Mir en Arménie nécessitent des explications

Par TheArmTimes

Les informations sur la suspension des cartes Mir en Arménie nécessitent des explications, selon le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères


Le ministère russe des Affaires étrangères (MAE) a demandé des éclaircissements sur la suspension des cartes du système de paiement Mir en Arménie. Maria Zakharova, porte-parole officielle du MAE, a fait cette déclaration lors d'un point de presse mercredi.


Nécessité d'éclaircissements


"Cela nécessite des éclaircissements supplémentaires, auxquels notre département s'occupe actuellement. Le département concerné et le gouvernement dans son ensemble", a déclaré Zakharova.


Contexte de la suspension


La suspension des cartes Mir en Arménie a été annoncée mardi par la Banque centrale d'Arménie (CBA). La CBA a déclaré que la décision était basée sur des "risques liés aux sanctions" imposées à la Russie par les États-Unis et l'Union européenne.


Impact sur les utilisateurs russes


La suspension des cartes Mir aura un impact important sur les citoyens russes travaillant ou faisant des affaires en Arménie. Mir est le seul système de paiement russe accepté en Arménie.


Collaboration avec l'Arménie


Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré qu'il collaborait avec les autorités arméniennes pour résoudre le problème. Zakharova a souligné l'importance de maintenir des relations économiques solides entre les deux pays.


Importance du système Mir


Le système de paiement Mir a été créé par la Russie en 2015 en réponse aux sanctions occidentales. Il est désormais accepté dans plusieurs pays, dont la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizistan et le Tadjikistan.


Reactions des responsables arméniens


Les responsables arméniens ont déclaré qu'ils regrettaient la décision de la CBA de suspendre les cartes Mir. Le Premier ministre Nikol Pashinyan a déclaré qu'il souhaitait trouver une solution qui convienne à la fois à l'Arménie et à la Russie.


Conséquences économiques


La suspension des cartes Mir pourrait avoir des conséquences économiques pour l'Arménie. La Russie est l'un des principaux partenaires commerciaux de l'Arménie et les transferts de fonds des citoyens russes représentent une source importante de revenus pour le pays.


Conclusions


Le ministère russe des Affaires étrangères a demandé des éclaircissements sur la suspension des cartes Mir en Arménie. La suspension aura un impact significatif sur les citoyens russes et les relations économiques entre les deux pays. Les autorités russes et arméniennes collaborent pour trouver une solution qui convienne à toutes les parties.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...