Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Une ONG insiste pour enquêter sur l'argent de la campagne du parti Pashinian

Par TheArmTimes

Une ONG réclame une enquête sur les finances de campagne douteuses du parti de Pachinian


Introduction


Une organisation arménienne de défense des droits humains a demandé une enquête approfondie sur les allégations de financement illégal de campagne du parti au pouvoir, Contrat civil. Les accusations, révélées par des enquêtes journalistiques, soulèvent des questions sur la légalité des fonds de campagne du parti dirigé par le Premier ministre Nikol Pachinian.


Allégations de financement douteux


Selon des articles publiés par Infocom.am et Civilnet, Contrat civil aurait reçu des dons de campagne importants provenant de dizaines de personnes à faible revenu, qui ont affirmé ne pas être au courant de ces contributions. Le parti aurait collecté plus de 1,25 million de dollars pour les élections municipales d'Erevan en 2023, dont la majeure partie provenait de dons importants effectués au nom de personnes non fortunées.


Enquête rejetée par le bureau du procureur général


Le bureau du procureur général d'Arménie a examiné ces allégations, mais n'a trouvé aucune preuve d'irrégularités financières. Il a donc refusé d'ouvrir une enquête pénale.


Contestation judiciaire


L'Assemblée des citoyens d'Helsinki (HCA) a contesté cette décision devant les tribunaux. Le groupe affirme que les preuves présentées dans les rapports d'enquête constituent des éléments de crimes contre l'ordre constitutionnel.


Allégations similaires lors d'autres élections


Des allégations similaires ont été formulées concernant le financement des campagnes de Contrat civil lors des élections locales d'autres régions d'Arménie en 2022. Le parti aurait reçu 420 000 dollars de 140 personnes, dont la majorité étaient des candidats du parti.


Dénégations des donateurs


Civilnet a interrogé plusieurs des personnes citées comme donateurs et a constaté que 15 d'entre elles niaient avoir fait des contributions à la campagne. Certains ont évité de répondre ou ont déclaré ne pas se souvenir, tandis que d'autres ont affirmé être trop occupés pour répondre.


Soupçons de contournement des plafonds de dons


Les critiques ont émis l'hypothèse que Contrat civil aurait organisé ces paiements louches pour contourner les plafonds de dons politiques. Cependant, Pachinian a nié ces allégations, affirmant qu'il s'agissait d'erreurs humaines ou organisationnelles.


Engagement de Pachinian à séparer les affaires de la politique


Pachinian s'était engagé à séparer les affaires de la politique lors de son arrivée au pouvoir en 2018. Il avait alors déclaré que son parti compterait sur des dons modestes d'un grand nombre de partisans pour financer ses campagnes électorales.


Nécessité d'une enquête transparente


Les allégations de financement de campagne douteux soulèvent des préoccupations quant à la transparence et à l'équité du processus électoral en Arménie. Une enquête approfondie et impartiale est essentielle pour garantir la confiance du public dans l'intégrité des élections.


Conclusion


Les allégations de financement illégal de campagne portées contre le parti Contrat civil nécessitent une enquête approfondie. Les preuves présentées dans les rapports d'enquête sont suffisamment troublantes pour justifier une investigation complète. Seule une enquête transparente et impartiale pourra rétablir la confiance du public dans l'intégrité du processus électoral arménien.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...