Choisissez votre langue
Publié dans actualités

Zakharova : la mission de surveillance de l'UE en Arménie espionne la Russie, l'Iran et l'Azerbaïdjan

Par TheArmTimes

Zakharova : la mission de surveillance de l'UE en Arménie espionne la Russie, l'Iran et l'Azerbaïdjan


Une dynamique positive interrompue par l'ingérence occidentale


Le processus de négociation entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan a connu une dynamique positive lorsque les accords tripartites de haut niveau ont été activement mis en œuvre et des contacts réguliers établis entre la Russie, l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Toutefois, cette dynamique a été interrompue par l'ingérence occidentale, selon Maria Zakharova, représentante officielle du ministère russe des Affaires étrangères.


L'Occident s'approprie l'ordre du jour


L'Occident a tenté de s'approprier l'agenda, allant à l'encontre de la paix et de la stabilité dans la région. En imposant à l'Arménie une forme spécifique de Haut-Karabagh, l'Occident a négligé les droits et la sécurité de la population arménienne locale, créant ainsi un problème supplémentaire.


L'Occident influence les décisions de l'Arménie


Les régimes occidentaux poussent l'Arménie à prendre des décisions unilatérales sur les questions territoriales controversées et à détruire les évolutions positives dans ses relations avec l'Azerbaïdjan et la Russie.


Les relations russo-arméniennes restent solides


Malgré l'ingérence occidentale, Moscou affirme que ses relations avec Erevan resteront solides et se développeront dans un esprit d'alliance.


La mission de surveillance de l'UE espionne


Maria Zakharova a également dénoncé la mission de surveillance de l'Union européenne (UE) en Arménie, l'accusant d'espionner la Russie, l'Iran et l'Azerbaïdjan. Elle n'exclut pas que cette situation puisse avoir des conséquences irréversibles dans la région.


Les conséquences de l'espionnage


L'espionnage de la mission de l'UE pourrait nuire à la sécurité et à la stabilité régionales. Il s'agit d'une violation de la souveraineté des États souverains et d'une menace pour la coopération internationale.


L'ingérence étrangère affecte la paix


L'ingérence étrangère affecte la paix et la stabilité dans la région du Caucase du Sud. En minant les efforts de paix et en exacerbant les tensions, les acteurs étrangers entravent le progrès vers un règlement pacifique.


La Russie reste engagée dans la paix


La Russie reste engagée dans un règlement pacifique du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Elle soutient les accords tripartites et les efforts visant à établir une paix durable dans la région.


Nécessité d'une coopération régionale


La coopération régionale est essentielle pour résoudre les problèmes auxquels est confrontée la région du Caucase du Sud. La Russie appelle toutes les parties concernées à travailler ensemble pour surmonter les défis et parvenir à la paix et à la stabilité.


Conclusion


La mission de surveillance de l'UE en Arménie espionne la Russie, l'Iran et l'Azerbaïdjan, une situation qui pourrait avoir des conséquences négatives pour la région. L'ingérence occidentale continue de nuire aux efforts de paix et à la stabilité dans le Caucase du Sud. Toutefois, la Russie reste déterminée à soutenir les accords tripartites et à promouvoir une coopération régionale pour résoudre les problèmes et assurer la paix et la sécurité dans la région.

0 Commentaires

Vous pouvez lire aussi...